Windows XP SP2: premières impressions

Régulations

Nous n’avons pas pu résister à la tentation de tester le SP2 de Windows XP. Premières impressions en direct

Une grande inspiration et on jette un dernier coup d’?il à l’avertissement lancé par IBM (qui déconseille d’installer le ‘pack’ SP2:

lire notre article). Et n’écoutant que notre courage, nous téléchargeons la mise à jour. En anglais, pas le choix; car les autres versions ne sont pas encore disponibles. 256Mo à télécharger: vive l’ADSL! En attendant le CD? Et heureusement que nos amis américains sont en horaire décalé, car déjà les serveurs de Microsoft semblent donner des signes d’essoufflement. A l’installation, alors là, mieux vaut posséder une configuration récente. Sinon, “ça rame” ! C’est surtout le disque dur qui souffre, parce que ce ‘pack SP2’, il faut voir tout ce qu’il bouge, installe ou réinstalle: des rajouts de modules par ci, des permutations par là, des modifications ailleurs, etc. Au bout de deux heures, le redémarrage final, enfin. Et une surprise, attendue: le passage par l’activation du pare-feu (firewall). Ce sera la seule innovation surprise visible! Pas de ralentissement, mais pas vraiment d’accélération non plus. Alors, rien de bien excitant? L’environnement reste le même, le design ne change pas. Pour peu, on en serait déçu ! Il ne faut pas rêver non plus, le SP2 de Windows XP est une mise à jour critique qui concerne d’abord la sécurité, pas une révolution sur l’environnement Windows. Microsoft a fait son travail, semble-t-il. Rien à redire. Pour la révolution ou le grand renouvellement, il faudra revenir? Paroles d’experts

Depuis quelques jours, le Service Pack 2 de Windows XP est disponible pour les développeurs et bêta testeurs. Certains experts ont déjà donné leur avis, il est en majorité positif.

Certaines modifications en profondeur devraient améliorer sérieusement la protection de Windows face à des menaces de types Sasser, mais l’imagination des hackers n’a pas de limite, et l’avenir nous dira la pertinence dans le temps du SP2. Par contre, la protection de la mémoire, et en particulier la gestion des dépassements de piles, ont été améliorées. Il reste un point noir sensible, la compatibilité des applications. Microsoft l’avait annoncé, IBM s’en préoccupe (lire notre article), mais pas seulement? Sur la sécurité par exemple, Symantec et F-Secure ont annoncé qu’ils y travaillent, et certaines mises à jour risquent de se heurter au Service Pack 2. Il semble de plus en plus judicieux d’avancer avec prudence, et peut-être de n’installer le SP2 qu’après validation par les éditeurs tiers, et parfois dans un ordre précis?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur