Windows XP/Vista : la Russie enquête sur les pratiques de Microsoft

Logiciels

La Russie accuse Microsoft d’avoir réduit le volume de Windows XP afin de favoriser la migration vers Vista.

Bien que le dernier OS en date signé de la firme de Redmond (Vista) soit toujours en vente et disponible depuis deux ans, force est de constater que sa version précédente (XP) se vend toujours.

Un motif pour lequel la direction de la concurrence russe a ouvert une enquête car Microsoft aurait cherché à réduire le débit d’accès de son ancien OS, en versions boîtes et pré-installée sur les PC, afin de favoriser les ventes de Vista. Une migration forcée en somme.

Windows XP sera ainsi fourni jusqu’en 2010 pour les netbooks, de même, la firme avait déjà expliqué que les mises à jour critiques de sécurité continueront d’être publiées jusqu’en 2014

Microsoft avait pris acte des difficultés de Vista à s’imposer, notamment sur le marché professionnel. Certaines entreprises semblent ainsi faire l’impasse sur Windows Vista, pour passer directement à Windows 7 dont la sortie est le 22 octobre prochain.

Microsoft est donc clairement dans une phase où il doit concilier la sortie des nouveautés annoncées tout en essayant de modérer son parc existant (principalement équipé en Windows XP).

Le cas russe est en ce point systémique de la situation du géant de Redmond. Ainsi la direction de la concurrence russe considère que Microsoft aurait volontairement donné quelques coups sur le robinet pour orienter tout le monde vers Vista et limiter au maximum les ventes d’XP.

Interrogée par l’agence de presse Reuters, Marina Levina, porte-parole de Microsoft Russie a rappelé : “Nous avons toujours répondu pleinement aux questions du service anti-monopole et nous entendons perpétuer cette pratique“. L’enquête devrait tout de même s’ouvrir quelques mois avant la sortie officielle de Windows 7.

Un mauvais coup de pub ? Une conséquence logique de la stratégie de Microsoft…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur