WordPress victime de codes malveillants

Sécurité

La plate-forme de blog annonce avoir découvert du code malveillant dans plusieurs de ses plugins. Trois d’entre eux sont désactivés en attendant de comprendre ce qui s’est passé.

WordPress signale de nouvelles failles de sécurité. Apparemment, plusieurs utilisateurs ont remarqué des contributions suspectes au code de trois plug-in populaires : AddThis, WPtouch et W3 Total Cache, révèle ITespresso.fr.

Ces « contributions » cachent en effet plusieurs portes dérobées (« backdoors »), créées par des pirates. La plate-forme de création et gestion de sites web à connotation blog précise que ces contributions frauduleuses au code ne sont pas le fait des auteurs des plug-in incriminés. Elles ont en outre été retirées via la publication d’une mise à jour.

WordPress poursuit son enquête pour connaître précisément ce qui s’est passé. Par mesure de précaution, toute nouvelle contribution au code d’AddThis, WPtouch et W3 Total Cache est pour le moment suspendue. En outre, les deux millions de mots de passe des comptes WordPress.org ont été réinitialisés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur