Workday Rising Europe : du machine learning pour servir plus de clients

CloudLogiciels

En France, Lyreco, Umanis et Webedia font partie des clients qui ont opté pour les solutions cloud RH et finance dopées à l’IA par Workday.

Le modèle du cloud hybride d’infrastructure répondrait davantage aux besoins des organisations, mais 18% seulement l’ont effectivement adopté.

C’est l’un des enseignements d’une enquête commandée par le spécialiste du cloud d’entreprise Nutanix au cabinet Vanson Bourne. 2300 DSI ont été interrogés. Les régions EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), Amériques et Asie-Pacifique Japon sont couvertes.

Plus des deux tiers des charges de travail tournent actellement sur des datacenters traditionnels (41% dans le monde, 48% en France) ou des clouds privés (33% dans le monde, 39% en France). Les clouds hybrides et publics (multicloud) sont donc encore très minoritaires (source : Entreprise Cloud Index).

Mais le cloud hybride devrait prendre le dessus dans les 24 mois, passant de 18% aujourd’hui à 41% dans deux ans. Un mouvement qui se ferait au détriment du traitement/stockage dans des datacenters classiques et du cloud privé seul. Le multicloud public (plusieurs fournisseurs) se maintiendrait ou presque.

Mobilité applicative

Les facteurs qui déterminent où migrer les charges de travail et les applications sont avant tout la sécurité et la conformité (citées par 71% des répondants) et la performance (62%). La facilité de gestion (53%) et l’optimisation des coûts (52%) arrivent ensuite.

Par ailleurs, pouvoir aisément migrer des applications d’un cloud à l’autre est une priorité pour 97% des professionnels interrogés. 88% déclarent même que cela « réglerait beaucoup de problèmes » auxquels sont confrontés les équipes informatiques.

Mais moins d’un décideur IT sur deux juge les besoins de leur organisation pleinement satisfaits dans ce domaine. 49% le pensent parmi les utilisateurs du cloud hybride et 43% parmi les clients du multicloud. Ce taux chute à 37% (32% en France) pour le cloud public.

En outre, 35% des répondants (41% en France) qui s’appuient sur une infrastructure du cloud public estiment avoir dépassé les budgets initialement prévus.

(crédit photo © Schutterstock)

Lire aussi :