WorldCom décroche un contrat en Irak: pour du GSM…

Régulations

L’opérateur, en redressement judiciaire il y a un an, va déployer un réseau… à la norme européenne. Merci la Maison blanche

Depuis la fin de la guerre, l’administration Bush insiste sur le fait que les futures autorités irakiennes choisiront elles-mêmes les programmes de reconstruction. Un voeu pieu.

Car ce sont bien les entreprises US qui se partagent le gâteau en Irak. La remise en route des puits de pétrole sera, on le sait, confiée au géant texan Halliburton où quasiment toute l’administration Bush a travaillé. Aujourd’hui, c’est MCI (ex-WorldCom) qui vient de décrocher un contrat pour construire un réseau de téléphonie mobile en Irak. Le réseau, qui coûterait 45 millions de dollars, devrait desservir entre 5.000 et 10.000 personnes dans Bagdad, a précisé la source proche du dossier. Choix du GSM? Une belle revanche pour cet opérateur qui était en cessation de paiement l’été dernier suite à des pertes abyssales et de nombreuses manipulations comptables. En fait: un coup de main salvateur de la Maison blanche qui permet à l’opérateur de sortir sa tête hors de l’eau. Seule consolation pour les européens, le futur réseau sera basé sur la norme GSM. En mars, un membre républicain de la Chambre des représentants avait prôné l’utilisation de la norme CDMA, utilisée entre autres aux Etats-Unis et développée par Qualcomm. Selon lui, le choix du GSM aurait trop favorisé les entreprises européennes et notamment françaises et allemandes!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur