WPC 2013 : la stratégie de Microsoft face à ses partenaires

Logiciels

Le cloud (Azure), le Big Data (Power BI), les terminaux (Windows 8.1) et le social, ainsi que Office 365, sont les piliers de la stratégie de Microsoft vers ses partenaires.

La Microsoft Worldwide Partner Conference (WPC) et un événement important pour les partenaires de l’éditeur. La version WPC 2013 n’échappe pas à cette pratique. C’est ainsi que 10 000 partenaires mondiaux, dont 175 Français, viennent de se retrouver à Houston.

La distribution indirecte via des partenaires, même si elle est quelque peu bousculée par les nouveaux modèles dans le nuage, reste au cœur de la distribution des produits et services de Microsoft. A ce titre, l’évènement WPC peut se révéler riche en enseignements quant à la stratégie de l’éditeur.

C’est en direct de Houston qu’Alain Bernard, directeur de la division PME-PMI et Partenaires de Microsoft France, nous a commenté l’actualité de la WPC 2013.

Windows 8.1

L’accent a été mis sur Windows 8.1. Cette version sera disponible chez les fabricants avant le fin aout afin d’équiper les PC et tablettes commercialisées pour la rentrée. Microsoft anticipe également une explosion des terminaux (devices) construits autour de Windows 8.1.

« Ce n’est pas un service pack, mais bien une nouvelle version, nous a commenté Alain Bernard. Windows 8.1 apporte des réponses aux attentes des clients. Les utilisateurs bénéficient de la même expérience en entreprise comme au domicile. Nous avons réussi la convergence totale des usages professionnels et personnels, sur le PC, la tablette, le smartphone et jusqu’à la XBox. Windows 8, c’est le cœur de notre offre. Personne aujourd’hui n’a la même expérience personnelle et entreprise sur tous les devices. »

Office 365

Tous les modes de licences Office 365 sont désormais disponibles pour les PME via leurs partenaires, qui peuvent enfin facturer via le programme Open. « Nous avons étendu le nombre de références disponibles à la revente, en particulier pour le secteur public et l’éducation. »

Alain Bernard rappelle qu’Office 365 a dépassé le milliard de dollars de chiffre d’affaires, soit la croissance la plus grande et la plus rapide enregistrée par un produit Microsoft. « Avec 22 000 partenaires autour d’Office 365, nous disposons de la plus grande communauté dans le cloud. Et aujourd’hui, 1 entreprise sur 4 utilise notre solution. »

Microsoft ne cache pas ses cibles...
Microsoft ne cache pas ses cibles…

Windows Azure

Si le cloud de Microsoft peine à franchir la barre du milliard de dollars, Azure a en revanche déjà séduit plus de la moitié des entreprises du Fortune 500. Le chiffre devrait cependant rapidement être dépassé, avec le succès de l’offre IaaS (Infrastructure as a Service). « Nous constatons un changement et une accélération dans l’écosystème Microsoft depuis le lancement de l’IaaS. »

Azure propose également l’intégration d’Active Directory pour gérer cloud privé et public en transparence. « Nous proposons un usage natif du SSO (Single Sign On) pour faciliter l’utilisation de différents services en mode SaaS. »

L’accès à SQL Server a également été simplifié pour les partenaires. La base de données peut s’exécuter sur des emplacements réservés dans le datacenter. « Nous avons la volonté de faire tourner des applications critiques dans Azure. Pour nos partenaires, cette intégration permet de réserver et d’isoler des capacités dédiées aux workloads. »

Notons que Microsoft propose également la mobilité des licences Oracle dans Azure.

Power BI pour Office 365

Avec l’explosion des données, le Big Data est devenu l’un des piliers de la stratégie de Microsoft. L’éditeur a surpris les participants à la WPC avec la démonstration en preview – qualifiée de spectaculaire ! – de Power BI pour Office 365. Cette solution permet de rechercher les données dans l’entreprise et dans le cloud afin de faire de la Business Intelligence. Proposée en libre-service, elle sera intégrée dans Excel et Office 365.

Si la solution est séduisante, et devrait intéresser nombre de PME, nous restons cependant sceptiques quant à l’exploitation et l’analyse des données Big Data via un tableur, soit-il aussi performant qu’Excel. Mais c’est un autre débat…

Entreprise sociale

Une étude commandée par Microsoft auprès d’Ipsos révèle que 50 % des entreprises pensent améliorer leur productivité en surfant sur l’entreprise sociale, l’exploitation de l’approche réseaux sociaux. Il faut donc s’attendre à une explosion (toute relative !) des annonces et de l’innovation sociales dans les mois à venir chez l’éditeur. Par exemple avec CRM 2013, qui est annoncé pour l’automne. Cette nouvelle version « apportera plus de dimension sociale et une écoute émotionnelle, permettra de conjuguer différentes sources, afin d’améliorer le positionnement des campagnes marketing. »

Notons enfin que les partenaires de Microsoft pourront facturer Exchange Online sur un mode isolé des autres services de la suite…

innovation Microsoft 2013-2014

Pour résumer

L’information stratégique à retenir concernant Microsoft sur ce WPC 2013 concerne l’élargissement aux partenaires des offres orientées cloud. Ceux-ci disposent traditionnellement d’un accès aux ‘produits’ physiques qu’ils revendent. Mais pour le cloud, le produit devient virtuel et certains d’entre eux échappent au catalogue ‘revente’ de l’éditeur.

En élargissant ce catalogue, les entreprises pourront obtenir de nouveaux services présents dans l’offre globale de Microsoft, mais jusqu’ici réservés. Et surtout ces services seront facturés directement à l’entreprise par le partenaire.

L’élargissement de ce catalogue peut être l’objet de plusieurs interprétations, qui d’ailleurs peuvent se cumuler :

  • Microsoft satisfait aux attentes de ses partenaires ;
  • la migration du physique vers le nuage est désormais engagée et Microsoft doit satisfaire au catalogue de ses partenaires ;
  • Microsoft lâche du lest afin de rassurer ses partenaires, dont une majorité dénonce ces pratiques de services vendus en direct ou réservés à quelques grands distributeurs/intégrateurs ;
  • le profil d’une partie des clients reste très PME, et même si ces dernières souhaitent s’orienter vers des solutions dans le cloud, elles veulent surtout conserver leur relation avec leur distributeur local ;
  • face à Amazon (AWS) – et accessoirement à Google qui construit son offre – Windows Azure s’affiche toujours en retrait et Microsoft ne peut que se reporter vers son écosystème de partenaires pour combler son retard.

Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur