WPF/E : Microsoft empiète sur les plates-bandes de Flash

Régulations

Avec son nouveau mode d’interface graphique WPF/E, intégré aussi dans Windows
Vista, Microsoft se verrait bien affronter le ‘player Flash’ d’Adobe
(Macromedia)

WPF est un nouveau mode d’interface graphique pour mixer des objets traditionnels sans contrainte de design et de forme, avec de plus en plus de types de médias.

Jean-Christophe Cimetière, chef de produit Plate-forme & .NET chez Microsoft France, décrit ainsi la “nouvelle génération d’interface utilisateur qui donne de l’importance aux sensations et à l’efficacité de l’utilisateur.

WPF (Windows Presentation Foundation) dans sa version 3.0 est intégré dans Windows Vista et sera disponible sous Windows XP et Windows Server. Ce ‘run time‘ est mis à disposition sous la forme d’un ‘plug-in‘ pour les navigateurs web (Internet Explorer depuis la version 5.5, Mozilla Firefox et Safari sous Mac OS X).

WPF/E (E pour Everywhere) se présente comme un ‘player Flash‘, avec des fonctionnalités de création graphique pour un mode Web enrichi. “C’est un pont entre le mode web pure et le mode client riche pur ancré sur une plate-forme riche. WPF/E assure la continuité de la plate-forme .NET au delà du système d’exploitation.

Cette interface utilisateur – dont les ambitions, sans qu’elles soient exprimées par Microsoft, sont d’être une plate-forme universelle à l’image de Flash ? vient combler un aspect qui manquait à l’éditeur : “une riche interface graphique sur le navigateur et au-delà de Windows, un sous ensemble qui profite de l’expérience .NET.

Nous proposons aux utilisateurs une continuité dans l’innovation, un socle technologique commun pour tous les acteurs du développement de logiciels. WPF/E, dont les spécifications sont ouvertes, est proposé gratuitement, tout comme le framework .NET, sous la forme d’un composant qui s’installe au travers du navigateur.

Derrière la logique d’une plate-forme commune qui vient renforcer la partie graphique de l’écosystème .NET, et que Microsoft présente encore avec beaucoup de retenue, se profile la prochaine guerre du ‘player web universel’ ? pour accueillir Web 2.0 et les services web – que l’on croyait gagnée par Adobe avec Flash. Tout du moins est-ce ce que l’éditeur affirme.

Mais à quelques mois du lancement d’Appolo, le projet de couche transversale unique qui vient se placer au dessus du système d’exploitation, quel qu’il soit, et que peaufine Adobe encore une fois autour du ‘player universel’ Flash, Microsoft annonce son projet, tout aussi ambitieux si l’on prend en compte sa base installée.

Cette nouvelle et future guerre pourrait s’annoncer rude?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur