X-Line : Fujitsu homogénéise le poste de travail

Poste de travail
x-line-fujitsu-poste-travail

Sous l’égide du concept X-Line, qui impose l’unification des PC, des clients légers et des moniteurs en un facteur de forme homogène, Fujitsu veut instaurer un continuum dans l’expérience utilisateur.

Fujitsu met à contribution ses PC Esprimo, ses clients légers Futro et ses moniteurs à dalle IPS pour redéfinir le poste de travail et l’expérience utilisateur autour d’une offre unifiée, composée de vases communicants combinés en un facteur de forme tout-en-un.

C’est le concept dénommé X-Line. Il s’agit d’établir des synergies entre des éléments épars du bureau, pour instaurer une ligne directrice garante d’un coût de possession optimisé. Les bénéfices de cette homogénéisation du logiciel et du matériel se traduisent essentiellement en termes de productivité accrue, de gain d’espace et d’économies d’énergie, avec plusieurs technologies à valeur ajoutée condensées en une seule machine.

Une conception du tout-en-un

Pour se distinguer dans l’actuel regain de forme du tout-en-un, Fujitsu place sur un pied d’égalité ses PC Esprimo (sous Windows 7 Professionnel ou Windows 8) et ses clients légers Futro (Windows Embedded Standard 7 ou eLux RL, un dérivé Linux). Étroitement liés à un moniteur de 23 pouces (58,4 cm) à dalle tactile sans bords, ces terminaux peuvent exploiter, en Full HD (1920 x 1080 points), la nouvelle interface graphique de Windows 8.

Personnelle ou collaborative, l’expérience se construit autour de cet écran IPS modulaire. Celui-ci est réglable en hauteur (sur 7 cm), inclinable jusqu’à 30 degrés en arrière et pratique pour le partage en petit comité, avec des angles de vision de 178 degrés, un taux de contraste fixe à 1000:1 et 250 cd/m² en luminosité. Il intègre, en entrée, un concentrateur USB, un port VGA et deux interfaces HDMI, dont l’une compatible MHL (Mobile High-Definition Link), pouvant accueillir un smartphone.

Du PC au client léger

Pensé pour accompagner les entreprises dans le processus de virtualisation de leurs systèmes informatiques et l’adoption consécutive d’une infrastructure de bureaux virtuels (VDI), le client léger Futro X913 (à partir de 1150 euros TTC) s’inscrit dans cette même politique de polyvalence.

Optimisé pour VMware sur PCoIP, il dispose d’un processeur monocœur à 1,2 GHz. La capacité de mémoire vive peut varier de 1 à 4 Go, à l’instar du stockage, de 1 à 16 Go sur mémoire flash. La solution graphique AMD Radeon HD 6250 (256 Mo dédiés) gère la vidéo en sortie sur VGA/DVI-I.

Dépourvu d’un ventilateur, il utilise le refroidissement passif et supporte l’alimentation via le port Ethernet (PoE ou Power-over-Ethernet). Son administration s’effectue via la console centralisée Fujitsy DeskView. La version Futro X913-T (pour “Touch”) ouvre au contrôle tactile sur le moniteur attenant.

Une ligne directrice

Même constat pour l’Esprimo X913 (999 euros TTC), un PC dont les processeurs Intel Core i3-3220T (2,8 GHz) et i5-3470T (2,9 GHz ; 3,6 GHz en Turbo) prennent en charge l’USB 3.0 et jusqu’à 16 Go de mémoire vive DDR3-1600. En configuration disque dur ou SSD, la gestion du multiécran est assurée, avec en complément un outil de reconnaissance faciale déclenchant la mise en veille lorsque l’utilisateur s’absente.

Une puce TPM (module de plate-forme sécurisée) s’allie à un emplacement SmartCard pour la sécurité. Là encore, le modèle X913-T s’assortit d’un écran multitouch à 10 points de contact. Vice-président de la division Workplace Systems de Fujitsu, Dieter Heiss résume : « La nouvelle gamme X-Line permet à un simple PC de faire un véritable bond en avant vers l’avenir. »


A voir aussi
Quiz Silicon.fr – connaissez-vous le monde des stations de travail ?

Crédit photo : Fujitsu


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur