X20, X30, X40, la première famille ‘dual-core’ d’Intel

Régulations

Intel met fin à une longue attente autour des processeurs Pentium 4 ‘dual-core’, et a présenté sa ligne de produits Smithfield à ses clients OEM. Une interrogation demeure autour des coûts de production ?

Les premiers processeurs ‘dual-core’ d’Intel, la famille

Smithfield, sont attendus pour le troisième trimestre 2005. Ils seront déclinés en trois produits, le X20 à 2,8Ghz, le X30 à 3,0Ghz et le X40 à 3,2Ghz. Points communs à tous ces produits: chaque processeur interne (donc logiquement deux processeurs par ‘dual-core’) est un c?ur Pentium 4 avec chacun un cache mémoire L2 de 1Mo. Le ‘socket’ (circuit d’accueil du processeur) est le LGA775, et le system bus tourne à 800Mhz. Le processeur supportera les extensions EM64T et la technologie anti virale NX (intégrée aux transistors). Le ‘dual-core’ Xeon, initialement annoncé pour 2005 et destiné au marché des serveurs, est reporté à 2006, sans impact sur la sortie des ‘dual-core’ Intel pour PC de bureau ou portables, ainsi que pour l’Itanium ‘dual-core’. Des inquiétudes sur le prix des multicores Intel ou AMD

Une étude de Piper Jaffray & Co compare la surface d’un processeur dual-core sur un

waffer – la galette de silicium sur laquelle sont gravés les processeurs – avec un waffer de processeur monocore, et arrive à la conclusion logique que le multicore occupe plus de place. L’étude en déduit qu’un wafer multicore présentera moins de processeurs, que la production de ces processeurs va nécessiter des investissements, et donc que leur prix sera nettement plus élevé. Il nous semble cependant qu’il manque à cette étude deux éléments essentiels : tout d’abord l’adoption de la technologie 90 nanomètres, qui permet de placer plus de transistors sur une même surface ; ensuite que l’excédant de surface est proportionnel à la puissance de traitement supérieure par la présence de deux processeurs. Quant au prix, il respectera probablement cette proportion, et devrait être inférieur à l’acquisition de deux processeurs, sans oublier les réductions de coût par une architecture unique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur