Pourquoi l’informatique en tant que service est là pour longtemps

CloudIAASPAASSaaS

Les trois quarts des responsables IT interrogés s’attendent à ce que leur entreprise adopte complètement l’informatique « en tant que service » d’ici 2024.

Les entreprises sont prêtes à adopter massivement le modèle d’une informatique en tant que service, malgré les obstacles. C’est le point de vue que défend HPE, enquête* anglophone à l’appui. 87% des 1073 décideurs informatiques interrogés déclarent que leur entreprise déploie des solutions en tant que service (SaaS, PaaS, IaaS).

86% pensent que l’adoption massive de l’informatique en tant que service, voire le tout en tant que service (XaaS), est inévitable. 75% s’attendent ainsi à ce que leur organisation adopte pleinement les solutions en tant que service d’ici un à quatre ans.

Les principales motivations pour accompagner cette transition sont : l’innovation, l’accès aux nouveautés technologiques, la réduction des coûts d’infrastructure et l’optimisation des dépenses IT et des frais généraux.

Pour atteindre les objectifs fixés, des obstacles restent à franchir. Les principaux défis à relever concernent : la maîtrise des coûts d’exploitation, la sécurité et la protection des données, la gestion de systèmes hérités (Legacy IT) et la complexité de certaines migrations de données. Le manque de personnel qualifié et le déficit de compétences sont d’autres sujets de préoccupation pour l’industrie.

Or, 89% des professionnels concernés pensent que le succès d’une adoption à grande échelle de l’informatique « as-a-service » est une responsabilité partagée entre décideurs IT, employés et dirigeants. Par ailleurs, 86% considèrent que la direction de leur entreprise reconnaît la valeur commerciale de ce modèle. Mais 78% souhaiteraient que l’exécutif le soutienne davantage.

Obsolescence des compétences

77% des répondants affirment que les données se répartissent dans des silos entre des clouds publics et privés qui ne sont pas toujours clairement identifiés. Dans ce contexte, 71% s’inquiètent de leur capacité à suivre l’évolution du paysage du (X)aaS.

En outre, 60% des responsables informatiques de 22 à 34 ans craignent que l’adoption du modèle ne rende leur rôle actuel obsolète dans les années à venir. Les plus âgés, dont la carrière arrivera à terme dans les 5 à 10 ans, seraient moins inquiets. En revanche, pour 83% des répondants, jeunes et plus expérimentés, le risque de suppressions de certains emplois IT est bien réel, mais le leur ne serait pas concerné…

Malgré les inquiétudes, près de 9 répondants sur 10 estiment que leur organisation a plus à gagner qu’à perdre, et ce sur le plan financier (pour 88% du panel) et celui de l’efficacité (89%). Les équipes IT auraient ainsi davantage de temps à consacrer aux questions stratégiques et à l’innovation, grâce à cette transition vers un modèle de déploiement IT à la demande, avec abonnement et paiement à l’usage.

*L’enquête a été menée par une société tierce pour HPE en octobre 2019 auprès de 1073 décideurs IT de PME et de grands groupes en Allemagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis . (source : HPE – The 2019 As-a-Service: Driving Change Report).

(crédit photo © Mark Agnor / Schutterstock)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT