Xavier Niel (Iliad/Free): «Free est le leader de la télévision sur IP»

Cloud

Choix technologiques, sens de la provocation, grandes ambitions affichées… petits florilèges de propos que l’emblématique patron de Free a bien voulu distiller à la presse ces derniers jours.

La bombe Freebox Révolution lancée par Free la semaine dernière a généré son lot de traînée de poudre (aux yeux?) qui rejaillit inévitablement à travers les médias. Et notamment à travers quelques remises à feu savamment distillées par les judicieux propos de Xavier Niel, le patron d’Iliad. Notre confrère ITespresso.fr s’est essayé à une compilation des interventions médiatiques les plus pertinentes. Morceaux choisis.

Sur la Chaîne Techno, le brillant entrepreneur assure que Free devient, avec la Révolution, l’un des plus fervents supporters du format vidéo haute définition. « Les lecteurs Blu-ray sont souvent trop chers. En intégrant du Blu-ray dans la set-top box TV, on devient un des premiers acheteurs européens voire mondiaux de Blu-ray. On commande des centaines de milliers de pièces. ». Si le Blu-ray finit par remplacer le DVD un jour, ce sera donc en partie grâce à Free. En France, du moins. Quant à la 3D, elle sert juste « à impressionner les filles ». Ce qui ne l’empêche pas de prendre en compte sa réalité. « Nous avons le plus gros processeurs 3D de n’importe quelle box sur le marché », exhibe fièrement le dirigeant.

Mais à quel prix? Si la nouvelle offre est proposée autour de 36 euros (en dégroupage total exclusivement), le tarifs devrait prochainement augmenter, corrélé à l’augmentation pour le 1er janvier de la TVA sur la facture Internet. « Nous sommes encore loin des 40 euros », se défend Xavier Niel. Mais on devrait s’en approcher. Le dirigeant annonce cependant qu’il rapportera la nouvelle les conséquences de la taxe à l’euro près. « Ce qui ne nous empêchera pas d’avoir des idées intelligentes, un peu casse-pieds », lâche-t-il aux Numériques. L’impatience nous gagne.

Sur le volet du mobile, « On a les tarifs Internet haut débit les plus bas du monde mais les offres mobiles les plus chères ». Et le dirigeant de Free d’enfoncer le clou sur la Chaîne Techno : « SFR et Bouygues ne gagnent pas d’argent avec le haut débit. Ils subventionnent l’absence de profit de leur activité ADSL par des sur-marges sur le mobile. On s’est demandé comment mettre la pression sur ces opérateurs et commencer à mettre le bordel tout de suite là-dedans. » On connaît aujourd’hui la réponse.

Sur Frenchweb.fr Xavier Niel explique pourquoi Free a choisi de collaborer avec Intel pour développer un processeur puissant, l’Atom CE4100, qui « devient une référence mondiale. Free est le leader de la télévision sur IP dans le monde, juste devant China telecom. Mais, compte tenu de leur croissance, je ne pourrais peut-être pas dire cela l’année prochaine. ». Et peut-être un moyen pour Intel, déjà partenaire de Google sur le projet Google TV, de pénétrer le marché du téléviseur familial.

Enfin, une petite note sur la stratégie jeux nous apprend que le partenariat avec Gameloft pour alimenter la nouvelle Freebox, « plus proche de la Wii que d’une PS3 » malgré la présence du lecteur Blue-ray, n’est pas exclusif. D’autres éditeurs auraient signé. « On ne communique pas dessus », tranche Xavier Niel qui sait aussi garder le silence.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur