Xenos sur la niche de la transformation des documents

Réseaux

Xenos occupe la niche très technologique qui en amont transforme les documents et données pour les rendre disponibles aux solutions de gestion documentaire, ainsi qu’en aval le ‘reporting’ de consolidation d’informations et de distribution des documents

Une étape délicate manque aux offres de gestion documentaire, la transformation de documents à indexer, réutiliser et distribuer les contenus électroniques, et en particulier l’énorme masse des fichiers d’impression (AFP, Xerox, Ascii, PDF, etc.).

C’est la niche que l’éditeur canadien Xenos a investi depuis 20 ans. “Un marché confidentiel“, nous confie Hervé Pottier, directeur commercial Europe de Xenos. “Les éditeurs d’ECM (Enterprise Content Management) gèrent très mal les flux de report management“. “Nous assurons la gestion des flux de documents, en particulier des flux d’impression, IBM AFP, PDF, Xerox, HTML, TIFF, etc. Et nous transformons un format en un autre format“. Xenos transforme, indexe, découpe les documents électroniques et imprimables à partir de ses solution Java. Un choix de langage stratégique (Xenos à l’origine développait en C) pour la portabilité, mais aussi la performance et l’intégration. “La contrainte de temps est primordiale. Nous devons transformer très rapidement de très grandes quantités de documents destinées ou issues d’applications critiques. C’est pour cela que nous gérons le multithreading, le multi processing, et le load balancing“. “Nous avons par exemple développé un parsec PDF vers AFP, qui nous permet de transformer de gros volumes en millions de pages de fichiers PDF pour la réimpression, une demande forte sur des secteurs comme la banque ou l’assurance“. Et en matière d’intégration, Xenos propose un outil graphique très important pour la transformation. “L’utilisateur peut sortir des packages de transformations qu’il peut ensuite partager. Et même nous transmettre pour la maintenance“. Une entreprise à visage humain La R&D occupe plus de la moitié des employés de l’éditeur. “Chez nous, il n’y a pas de frontière entre la R&D et le support, ce qui nous permet d’être à proximité de nos clients. Et nous savons prendre notre temps. C’est peut-être à cause de notre origine canadienne !“. Et le futur ? “Nous finalisons pour la fin de l’année la francisation de InfoWeb“. Cette solution acquise en 2001 permet le ‘report and document distribution‘, la consolidation d’informations en provenance de systèmes incompatibles sur client Web. InfoWeb assure le transport sécurisé des informations, afin de les visualiser en HTML. Mais aussi de les traiter grâce à un activX qui apporte des fonctionnalités de report management. Donc de travailler sur les résultats, tout en respectant des règles d’indentity management. Le modèle économique de Xenos ? Modulaire au CPU. Donc un tarif au CPU complété des modules, comme AFP en entrée et PDF en sortie. Une solution plutôt réservée aux sociétés qui doivent gérer des flux très importants de documents, et qui sont prêtes à investir entre 25 et 250 k? pour traiter et améliorer sensiblement ces flux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur