Xerox abandonne son projet de rachat de HP

BusinessImprimantesPCPoste de travail

Xerox abandonne son OPA hostile sur HP évoquant le contexte créé par la pandémie de Covid-19.

L’OPA hostile de Xerox sur HP n’aura pas lieu.   » La crise sanitaire mondiale actuelle et les turbulences macroéconomiques et de marché qui en résultent provoquées par COVID-19 ont créé un environnement qui n’est pas propice à la poursuite de l’acquisition de HP Inc. par Xerox. »  indique Xerox dans un communiqué.

La semaine dernière, Chip Bergh et Enrique Lores, respectivement président du conseil d’administration (board) et CEO de HP Inc, avaient adressé  une lettre aux actionnaires pour expliquer que le contexte du Covid-19 rendait, selon eux, l’opération caduque :« Il est important pour les actionnaires de comprendre que, dans ces circonstances et conformément à nos obligations fiduciaires, nous pensons que nous ne devons pas consacrer un temps précieux, de l’attention et des ressources à un dialogue avec Xerox sur la transaction proposée », ont-t-il ajouté. Et de poursuivre : « toute transaction complexe, à grande échelle et à fort effet de levier dans l’environnement économique actuel pourrait être désastreuse pour HP, ses actionnaires et l’ensemble de notre écosystème. »

Nouvelle offensive après le Covid-19 ?

Les administrateurs de HP, dans leur lettre du 25 mars 2020, avaient d’ailleurs réaffirmé : « nous pensons que la proposition de Xerox sous-valorise significativement HP, menace l’avenir des deux sociétés et crée un niveau de risque inacceptable pour les actionnaires de HP et de Xerox. »

Le fabricant américain de PC et d’imprimantes s’oppose aux termes du rapprochement depuis la proposition initiale présentée  en novembre 2019.

Une analyse que dément vertement Xerox : « Il reste des avantages financiers et stratégiques à long terme convaincants de combiner Xerox et HP. Le refus du conseil d’administration de HP de s’engager de manière significative pendant de nombreux mois et ses tactiques de retard continu se sont révélés très peu utiles aux actionnaires de HP, qui ont montré un soutien considérable pour la transaction. » 

Une porte ouverte sur une nouvelle opération après la crise sanitaire du Covid-19 ?

 

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT