Xerox: lourdes amendes aux ex d-g fraudeurs

Régulations

La SEC, le gendarme de la Bourse de New-York, inflige de fortes amendes, 22 millions de dollars, à six cadres dirigeants accusés d’avoir triché sur les comptes

Ils étaient directeurs généraux, directeurs financiers, qui avaient frauduleusement et sciemment gonflé les chiffres de ventes du numéro un de la télécopie. La redoutable et redoutée SEC (Securities and Exchange Commission) a voulu faire un exemple. Elle avait demandé aux magistrats de ne pas lésiner sur le montant des amendes: ces derniers ont suivi, et ont exigé un paiement de 22 millions de dollars! Il faut dire que les montants truqués ne se chiffraient pas en millions mais en… milliards!

Une carambouille sur 3 milliards de dollars… Le Wall Street Journal rappelle que la plainte faisait état d’une surestimation des ventes de matériels pour environ 3 milliards de dollars, et d’un gonflement de la marge brute, avant impôts, de 1,4 milliard, pour les seuls exercices fiscaux de 1997 à 2000. Les fraudeurs avaient pour objectif d’augmenter leur prime sur résultat, et de surcoter les actions qu’ils détenaient. Mis en cause et confondus par des preuves, les intéressés n’ont ni nié ni reconnu totalement les faits. Et refusé tous commentaires à la presse… Pour rappel, la compagnie a eu sa part de contribution au “dont acte”: fin 2002, elle a dû débourser 10 millions de dollars en amende ferme – un record absolu.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur