Xojo peut maintenant créer des applications iOS

DéveloppeursEditeurs de logicielsProjets

L’environnement de développement Xojo ajoute une nouvelle corde à son arc : iOS. Ce RAD supporte dorénavant les environnements Windows, OS X, Linux, web et iOS.

Après de nombreux mois de développement, la très attendue version de Xojo capable de créer des applications iOS est enfin rendue publique. Le RAD Xojo 2014r3 sera en mesure de générer des logiciels PC (Windows, OS X, Linux), web et mobiles (iOS), depuis un même code source. Une avancée de taille.

Il est à noter que les applications iOS créées par cet environnement de développement sont natives et emploient un nouveau framework, utilisant le compilateur LLVM. Les titres générés sont compatibles avec iOS 7 et 8, en mode 32 bits. La génération d’applications iOS 64 bits sera possible avec la mouture 2015r1 de Xojo. Une possibilité qui sera offerte aux développeurs (au moins en version bêta), d’ici le premier février prochain.

Du 64 bits partout… en 2015

L’éditeur en profite pour faire le point sur le support du 64 bits au sein des applications pour machines desktops et serveurs. Le framework de Xojo est actuellement en cours d’audit (et de réécriture partielle), afin de s’assurer que la transition s’effectuera sans problèmes.

Une version interne du compilateur permet de créer des applications console ou web sous Linux compatibles avec le 64 bits. Elle sera livrée peu après le compilateur 64 bits dédié à iOS. Au cours de l’année 2015, les autres offres Xojo (Windows, OS X et Linux desktop) seront converties au 64 bits.

Une tarification plus claire

Xojo a entièrement revu son modèle commercial, avec une grille de prix plus simple.

  • Compilation d’applications desktop, pour une plate-forme : 99 dollars l’an ;
  • Compilation d’applications console, Windows, OS X et Linux : 149 dollars l’an ;
  • Compilation d’applications desktop, Windows, OS X et Linux : 299 dollars l’an ;
  • Compilation d’applications iOS : 299 dollars l’an ;
  • Génération d’applications web : 299 dollars l’an.

Xojo ajoute à ceci la licence Pro, qui offre l’ensemble des modules et un service prioritaire. Elle est facturée 699 dollars par an. La licence Enterprise, à 1 999 dollars, y greffe 8 heures de formation.

Les tarifs de mise à jour ne sont plus proposés, ce qui simplifie la gestion des licences. Si vous ne décrochez pas de nouveaux contrats pour une application desktop, il vous sera possible de stopper le renouvellement de la licence correspondante (ce qui bloquera l’installation de nouvelles mises à jour), tout en continuant à profiter de mises à jour pour d’autres modules que vous utilisez plus régulièrement.

Quelques nouveautés bienvenues

Xojo 2014r3 propose d’autres changements, comme l’apparition du type Auto, qui peut contenir des données de n’importe quel autre type (mais sans conversion automatique) ; le préfixe Global, pour rendre un objet accessible globalement ; le type Text, qui remplace efficacement les variables de type String ; le mot clé Using, facilitant l’utilisation de classes externes.

Les classes Xojo.Core, qui regroupent certaines fonctions de base, font par ailleurs leur apparition. Notez enfin que le TLS v1 est utilisé en lieu et place du SSLv3. Xojo 2014r3 supporte en standard le TLS v1.1 et v1.2.

À lire aussi :

Programmation : le cloud de Xojo prend de l’ampleur
L’environnement de développement Xojo s’apprête à déferler sous iOS
Xojo met les applications Cloud à la portée de tous les développeurs


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur