Pour gérer vos consentements :
Categories: DéveloppeursProjets

Raspberry Pi et développement : un RAD nommé Xojo (épisode 6)

Lorsque nous parlons de développement rapide, Python (avec l’environnement de développement Idle), Basic et Java viennent immédiatement à l’esprit.

Mais le monde des solutions RAD (Rapid Application Development / Développement rapide d’applications) propose bien plus que cela, avec des environnements de développement centrés autour de langages de programmation et de frameworks dédiés, le tout visant à améliorer au maximum la productivité des développeurs.

Pi + Xojo = RAD

Très attendu sur le Raspberry Pi, Xojo va adapter la prochaine édition de son RAD pour lui permettre de créer des applications dédiées à cette plate-forme. Le développement se fera toujours depuis un PC fonctionnant sous Windows, OS X ou Linux, mais le Raspberry Pi sera proposé comme option de déploiement.

Le support du Raspberry Pi sera proposé sans surcoût aux possesseurs d’une licence Pro de Xojo 2015r3. Assez curieusement, autant il est possible de créer des applications desktop en mode Linux/x86, autant sur les puces ARM il ne sera permis que de générer des applications en ligne de commande pour l’OS Raspbian.

Ceci sera toutefois suffisant pour proposer des applications serveur ou des logiciels intégrant une interface web (via le même framework que celui proposé sous les autres OS). Un premier pas intéressant, mais qui devra être transformé par l’éditeur en une offre plus aboutie, afin d’espérer se démarquer de la concurrence.

(French) Gambas ou (Blaise) Pascal ?

Xojo devra en effet compter avec la concurrence d’autres solutions, Open Source cette fois-ci.

Œuvre d’un talentueux développeur français, Gambas se veut proche – dans l’esprit – de solutions comme VisualBasic, tout en étant bien plus sophistiqué. Cette offre permet de créer des applications complexes, qui seront interprétées ou compilées et pourront utiliser des frameworks graphiques divers (GTK+ ou Qt, suivant les besoins). Gambas est accessible dans sa dernière version sur Raspbian.

Autre solution qui ne devra pas être écartée, Lazarus. Ce RAD est compatible avec Delphi, célèbre offre commerciale s’architecturant autour d’une version objet du langage de programmation Pascal. Lazarus est accessible en version native sur le Raspberry Pi et permettra de créer des applications complètes, qui seront compilées à l’aide de Free Pascal. À noter, un support exhaustif des ports d’entrées-sorties du Pi, qui seront directement pris en compte. Le Wiki de Free Pascal dédie une de ses pages à l’utilisation de Lazarus sur le Raspberry Pi.

Les alternatives

D’autres solutions ne sont pas à proprement parler des RAD, mais s’en rapprochent très fortement, du fait d’une grande facilité d’utilisation dans le cadre de la création d’applications (y compris desktop). Citons ainsi le couple Java + NetBeans ou encore Mono + MonoDevelop. Des outils très efficaces et particulièrement bien adaptés au monde business.

Voir aussi nos quiz :
Quiz Silicon.fr – Êtes-vous un expert des langages de programmation ?
Quiz Silicon.fr – Les outils de développement rapide (RAD)
Quiz Silicon.fr – 9 questions sur Java 9

Quiz Silicon.fr – L’informatique britannique, du BBC Micro au Raspberry Pi
Quiz Silicon.fr – Savez-vous tout sur le Raspberry Pi 2 ?
Quiz Silicon.fr – 10 questions sur le projet Debian

Recent Posts

Guardia Cybersecurity School prépare sa rentrée avec CGI

Guardia CS, nouvel acteur sur le marché de la formation cyber post-bac en France, ajoute…

3 heures ago

Apple répond à l’épisode Pegasus avec un « mode isolement »

Apple intègre à la bêta d'iOS un « mode isolement » optionnel qui restreint les…

3 heures ago

IBM acquiert Databand.ai : de la data quality à l’observabilité des données ?

Data quality ou « observabilité des données » ? IBM préfère le second terme pour…

5 heures ago

Cybersécurité : la Cnil met les collectivités face à leurs responsabilités

La Cnil adresse une forme de rappel à l'ordre aux collectivités territoriales en matière de…

7 heures ago

Bug Bounty : le Pentagone s’offre (encore) les services de hackers

Six ans après son premier bug bounty, le Département de la défense des Etats-Unis lance…

22 heures ago

Typosquatting de dépendances : gare à cette pratique résiduelle

Des chercheurs attirent l'attention sur une campagne de diffusion de code malveillant par l'intermédiaire de…

1 jour ago