Y a-t-il un iPad dans l’avion ?

Cloud

Après des essais concluants, la compagnie aérienne Alsaka Airlines a décidé de remplacer les manuels de vol par des iPad. Une initiative unique à but économique, pratique et écologique.

Alaska Airlines va devenir la première compagnie aérienne à remplacer le papier par des tablettes tactiles. C’est désormais l’iPad d’Apple qui fera office de manuel de vol. D’ici la mi-juin chaque pilote recevra le sien.

Alaska Airlines affirme que cette solution était envisagée depuis longtemps mais qu’aucun terminal ne semblait lui convenir. Désormais c’est chose faite, et grâce l’application GoodReader, un lecteur de documents, le manuel d’utilisation de 11,36 kg sera abandonné au profit d’un simple iPad.

Sur son ardoise, le pilote pourra donc accéder via PDF à tout le nécessaire autrefois sur papier. Loin d’un simple gadget, Alaska Airlines, y voit, un moyen de faciliter la navigation et la recherche pour l’équipage, mais surtout l’opportunité de mettre à jour plus simplement et plus souvent les manuels. La compagnie aérienne évoque même la transposition des cartes aéronautiques en version électronique sous peu, une initiative qui selon elle sauverait près de 2,4 millions de feuilles de papier.

Mais outre les aspects écologique et pratique, il s’agit également de réaliser des économies rapporte Gizmodo.fr. En effet, tandis que les effets personnels d’un pilote pesait près de 22,7 kg en moyenne, l’iPad et ses 0,6kg permettra non seulement de faire baisser la consommation de kérosène – certes de façon minime – mais surtout d’éviter les blessures musculaires et donc les arrêts maladies.

Néanmoins une contrainte subsiste, puisque étant un appareil électronique, l’iPad devra être éteint lors du décollage et de l’atterrissage. Des étapes du vol où il vaut de toute façon mieux garder les yeux sur la piste que sur l’iPad.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur