Yahoo et Microsoft ont mis fin à leurs discussions

Régulations

Microsoft n’a pas surenchéri. Yahoo, dont le titre a encore baissé à la Bourse, se tourne à nouveau vers Google 

La page semble bel et bien tournée après cinq mois de négociations entre les deux parties. Yahoo a fait savoir ce 12 juin que les derniers échanges, remontant au week-end dernier, n’ont pas abouti.

Microsoft n’est pas revenu sur sa proposition à 33 dollars par action, tandis qu’à la Bourse, la décote de Yahoo s’est encore confirmée.

Un communiqué de Yahoo déclare que Microsoft l’a informé “de manière catégorique” qu’il n’avait aucun intérêt à relever son offre, qui conduisait à une valorisation de 47,5 milliards de dollars.

Le fournisseur d’accès souhaitait obtenir 37 dollars par action.

A l’annonce de cette rupture des discussions, l’action Yahoo a encore décroché: -13%, tandis que celle de Microsoft a fait un bond de de +3,5%.

Pour sa part, Yahoo a repris ses discussions avec Google et un accord de partenariat publicitaire a été conclu.

Selon les termes de l’accord, Google diffusera ses liens sponsorisés sur les pages de résultats du moteur Yahoo. Cette alliance a été conclue pour quatre ans, renouvelable jusqu’à dix ans. Il ne s’applique qu’aux Etats-Unis et au Canada. “Cet accord permet de générer de la valeur financière à nos actionnaires, ainsi que d’investir dans notre stratégie plus large d’amélioration de la publicité en ligne“, a déclaré Sue Decker, en qualité de Présidente chez Yahoo. Il reste qu’un tel accord risque de faire tiquer les antorités anti-concurrentielles : à eux deux Yahhoo et Google contrôleront la moitié de la pub en ligne.

Enfin, quelle sera la réaction de Carl Icahn, le raider milliardaire qui entend renverser le conseil d’administration de Yahoo afin de refaire partir le processus de vente ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur