Yahoo-Europe: 5 questions à Pierre Chappaz

Régulations

Appelé à la direction europénne de Yahoo, auquel il a cédé Kelkoo, Pierre Chappaz fait le point sur les orientations du groupe de ce côté-ci de l’Atlantique: positionnement face à Google et MSN, par exemple…

Comment va évoluer la stratégie de Yahoo en Europe, et en France en particulier? L’objectif est-il de donner priorité aux services payants ? Pierre Chappaz: Non, la priorité de Yahoo en Europe est avant tout d’offrir les meilleurs services gratuits possibles! Yahoo est le moteur de recherche alternatif à Google, et le sera de plus en plus au fur et à mesure que les internautes vont découvrir les progrès réalisés. Par exemple nous venons de lancer en France notre moteur de recherche d’actualités qui scanne 800 sites d’infos français en temps réel. Qui dit mieux? D’ailleurs, Yahoo France est aussi le premier site d’information en France en audience, devant Le Monde. Qu’est-ce qui va vous différencier de Google, MSN? Côté moteur de recherche, nous progressons très vite, en portant une grande attention à la pertinence des résultats et à la lutte contre le ‘spam’. Comparez Yahoo et Google: vous serez peut-être surpris. Nous offrons également les meilleurs moteurs de recherche spécialisés pour rechercher dans les actualités, les catalogues des marchands (Kelkoo), et prochainement dans toutes les infos locales… Côté messagerie nous offrons les meilleurs fonctions anti-spam et 100 Mo de stockage gratuit, ce qui explique pourquoi le nombre d’utilisateurs de Yahoo Mail est en forte hausse. Et en ce qui concerne les contenus nous mettons continuellement l’accent sur la qualité, et aussi sur l’innovation comme dans le domaine de la musique. Yahoo a la vocation d’offrir le “best of” du web. Yahoo est classé 7è sur les 10 premiers portails en France: quel objectif de part de marché Yahoo est 5ème en audience selon Nielsen, juin 2004, derrière les deux fournisseurs d’accès qui ont l’avantage d’être souvent la page de démarrage mais ce sont des sites sur lesquels les utilisateurs naviguent peu, et également derrière Google et MSN. Google a longtemps été le seul moteur de recherche de qualité, mais c’est en train de changer. Et comme les français n’aiment pas la pensée unique, je prends le pari qu’ils vont être plus nombreux à utiliser Yahoo. MSN a également fait un bon travail en France et a notamment réussi à bien diffuser sa messagerie instantanée qui n’est pourtant que numéro 3 aux US derrière Yahoo Messenger et AOLMessenger. Mais en termes de temps passé sur le site nous sommes devant, car aucun de nos utilisateurs n’arrive sur Yahoo par hasard, ce qui se produit souvent chez MSN: lorsque vous entrez une adresse erronée dans votre navigateur Explorer et que vous vous retrouvez sur une page en erreur 404 (comme celle-ci http://uk.search.msn.com/404.aspx ) vous êtes comptabilisé comme un user MSN! Nous pensons pouvoir devenir numéro 1 en France comme c’est le cas à l’échelle du monde entier. Je vais mettre en place un plan d’investissement conséquent axé sur l’amélioration des services pour y arriver en 3 ou 4 ans. Overture: quels axes pour 2005? Plus de synergie avec Yahoo, et Kelkoo? Overture marche très très bien, et fait quasiment jeu égal avec Google en parts de marché sur les liens sponsorisés. Nous renforcerons les synergies commerciales entre Overture, Yahoo et Kelkoo, lequel intègre dorénavant des liens Overture sur ses pages. Côté réseau, Overture et Kelkoo s’étendent sur des centaines de sites de contenu et sites spécialisés dans toute la France, auxquels il apporte une excellente monétisation de leur trafic. C’est également un domaine où les deux équipes collaboreront de plus en plus. Et Kelkoo: quelles perspectives pour 2005 en France, en Europe? Kelkoo est utilisé par un internaute sur 5 en France, et un sur 10 en Europe. La nouvelle version lancée à la rentrée de septembre offre une ergonomie plus efficace, et l’audience en bénéficie. 30% d’audience en France en 2005, cela me paraît possible vue la montée en puissance du commerce électronique. Nous investissons fortement en Allemagne en ce moment pour atteindre rapidement 15% d’audience et en Angleterre où la barre des 20% me paraît à notre portée, surtout avec le renfort qu’apporte l’intégration dans le moteur de recherche Yahoo. Propos recueillis par Olivier Chicheportiche et Pierre Mangin Sur la cyber-vague

J’ai découvert Internet en 1996” -ce n’est pas seulement déclaratif: c’est, avec modestie, le point de départ d’une vocation. Cet ancien de Centrale (promo 1982) s’est en effet enthousiasmé pour l’univers du Net et de la communication. Jeune diplômé, il obtient ses premiers grades à la Cité des Sciences de la Villette où il fut durant 5 ans responsable des cyber-expos. En 1988, il rejoint le cabinet de consultants Hay Management Consultants, comme directeur Communic’Hay, puis il partira s’occuper quelque temps de la communication institutionnelle de Bernard Krief Consultants avant de devenir directeur marketing et communication de Toshiba France au début des années 90. En 1992, il prend en charge le marketing Europe du Sud de Legent Computer Associates, et en 1995, il occupe la même fonction chez IBM Europe de l’Ouest, avant de créer sa success story avec Kelkoo, en 1999. Il est l’auteur d’un ouvrage “La communication interne au coeur du management“. Ed. Organisation, 1988


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur