Yahoo ferme quasiment tous ses chat rooms

Régulations

Le portail fait le ménage par le vide. Objectif: en finir avec les pédophiles

La pédophilie sur Internet est un problème grave et qui prend de l’ampleur. Pour le combattre, Yahoo a opté pour une solution radicale: le géant américain a décidé de fermer quasiment tous ses chat rooms (salles de discussion).

Ces espaces de discussion créés par le portail sont utilisés par de nombreux réseaux pédophiles afin d’échanger des photos, discuter en direct, ou pire entrer en contact avec des mineurs. Pour Yahoo, il s’agit d’éviter tout risque. Mais la manoeuvre risque de faire grincer des dents. Car désormais Yahoo bloque la création de tout nouvel espace de ce genre. Néanmoins, les chat rooms créés et soutenus par Yahoo lui-même restent ouverts, précise Mary Osako, porte-parole de Yahoo. Le géant américain ne précise pas le nombre de salles fermées. Ce n’est pas un hasard si Yahoo réagit aujourd’hui. Un reportage diffusé sur une chaîne de TV américaine sur les salles de discussions de Yahoo a provoqué un mini scandale. Et les annonceurs qui placent des publicités dans ces salles de discussion ont très fortement protesté en menaçant de se retirer, mettant Yahoo dans une position très délicate. En prenant cette décision, le portail n’a visiblement pas voulu froisser ces gros annonceurs. Les mauvaises langues diront donc que Yahoo a d’abord chercher à protéger ses intérêts financiers, plutôt que les enfants.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur