Yahoo! rémunère Marissa Mayer plusieurs millions par an

Régulations
Marissa Mayer

Dans un document réglementaire, Yahoo! a déclaré verser à Marissa Mayer, sa nouvelle présidente-directrice générale, un salaire de base supérieur à un million de dollars par an, complété d’un bonus pouvant atteindre quatre millions de dollars… sans compter les actions.

Yahoo! a choisi de payer rubis sur l’ongle sa nouvelle présidente-directrice générale (CEO), Marissa Mayer, 37 ans. Dans un document réglementaire, la société internet californienne a indiqué verser à l’ingénieure et ex-membre de la direction de Google, une rémunération pouvant atteindre plusieurs millions de dollars par an.

Qui veut gagner des millions ?

Le pack négocié entre la multinationale et Mayer regroupe un salaire annuel de base de 1 million de dollars ainsi qu’un bonus qui pourra atteindre jusqu’à 4 millions de dollars par an, et ce en fonction des performances de l’entreprise.

Par ailleurs, la femme d’affaires recevra cette année 12 millions de dollars sous la forme d’un paiement en actions. La moitié sera composée d’actions à cessibilité restreinte (« restricted stocks »), l’autre de stock options (achat de titres à une date et un prix fixé à l’avance). Ce même type de paiement en actions lui sera proposé les années suivantes. Enfin, Yahoo! lui fournira une prime de rétention (cinq ans) d’une valeur de 30 millions de dollars.

Ces sommes colossales témoignent à la fois de la réussite indéniable de Marissa Mayer et de la volonté de Yahoo! de renouer avec le succès. Société aujourd’hui dominée par Google (l’ancien employeur de Mayer, qui n’a pas communiqué sur la rémunération de celle-ci), Yahoo! a offert davantage à sa nouvelle recrue qu’à ses prédécesseurs immédiats, Scott Thompson et Carol Bartz.

À la recherche du CEO idéal

Scott Thompson, qui n’aura présidé Yahoo! que cinq mois, s’est « contenté » d’un salaire de base fixé à un million de dollars par an et d’un ensemble d’actions – il a quitté l’entreprise avec 7 millions de dollars d’actions et primes. Avant lui, Carol Bartz est entrée en janvier 2009 chez Yahoo! avec ce même niveau de salaire de base et un paiement en actions et primes fixé à 19 millions dollars, plus un bonus conséquent.

Marissa Mayer fait bien partie des dirigeants les mieux payés de la Silicon Valley, selon le New York Times. Elle est mieux lotie, par exemple, que son homologue chez HP : Meg Whitman, 55 ans. Celle-ci a été embauchée par le groupe informatique en contrepartie d’un dollar de salaire – symbolique – complété d’un bonus de 6 millions de dollars par an, auxquels viennent s’ajouter des stock options d’une valeur de 16,1 millions de dollars.

En revanche, le niveau de rémunération de Marissa Mayer reste inférieur à celui de Tim Cook, 51 ans. Le successeur de feu Steve Jobs à la tête d’Apple touche un salaire de base de 900 000 dollars par an et, surtout, une rémunération complémentaire (actions, prime de rétention et bonus inclus) estimée à 378 millions de dollars.


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur