Yahoo : Microsoft prêt à reformuler une offre en cas de changement à la direction

Régulations

L’obstacle a un nom : Jerry Yang

C’est reparti pour un tour. Alors que Microsoft avait définitivement tourné la page de l’OPA à 47 milliards de dollars, la firme change aujourd’hui son fusil d’épaule.

Carl Icahn, le raider et actionnaire minoritaire de Yahoo qui entend faire tomber le conseil d’administration de la firme aurait fini par convaincre Redmond, des rencontres entre la direction de l’éditeur et le milliardaire auraient eu lieu. L’homme s’est même fendue d’une lettre, adressée à Yahoo, soulignant le soutien de Microsoft à son offensive.

“Steve (Ballmer) a été très clair (…): il ne peut pas négocier avec le conseil actuel”, écrit Icahn dans sa lettre.“Notre compagnie se dirige vers le bord du précipice. Elle perd des parts de marchés dans son activité de moteur de recherche, notre conseil d’administration actuel n’est pas parvenu à recruter le directeur général talentueux et expérimenté dont nous avions besoin pour remplacer Jerry Yang”, poursuit-il.

Microsoft semble confirmer ces déclarations. Dans un communiqué, le groupe indique: “A l’issue de la consultation des actionnaires de Yahoo!, Microsoft serait intéressé par des discussions sur une transaction majeure avec le nouveau conseil d’administration”.

Ce dernier a évoqué la possibilité d’un“rachat de l’activité moteur de recherche avec de larges garanties financières, ou de manière alternative, d’un rachat du groupe dans sa totalité” dans le cas où Icahn parvienne à ses fins en obtenant des sièges au conseil et en écartant Jerry Yang accusé d’avoir fait capoter le rapprochement.

Reste que la direction a toujours été fortement opposée à un tel scénario. Pour autant, Yahoo a déclaré ce lundi que son conseil d’administration restait disposé à reprendre les discussions avec Microsoft en vue de son éventuel rachat par le géant du logiciel.

Le dénouement de ce feuilleton aura certainement lieu le 1er août, date de l’assemblée générale de Yahoo pendant laquelle Ichan compte lancer son offensive.

Rappelons que le fonds spéculatif et activiste Third Point a apporté son soutien l’offensive de Icahn et a acquis plus de quatre millions de titres du groupe internet depuis fin mars, ce qui porte sa participation à environ 0,35% du capital.

De son côté, le magnat texan de l’énergie T. Boone Pickens a acquis dix millions d’actions, représentant environ 0,75% du capital de Yahoo, et a indiqué, lors d’un entretien mardi à la chaîne d’information financière CNBC, qu’il accompagnerait Carl Icahn dans sa démarche.

Le milliardaire est également soutenu par le fonds d’investissement Paulson & Co, qui contrôle 3,7% du capital de Yahoo.

Carl Icahn possède 59 millions d’actions Yahoo, soit environ 4,3% du capital, et il a demandé aux autorités antitrust l’autorisation d’en acquérir jusqu’à 2,5 milliards de dollars (environ 1,6 milliard d’euros)

Une autre scénario est également possible si le conseil et Jerry Yang restent en place. Microsoft pourrait s’allier à Time Warner et à News Corp afin de formuler une offre à deux sur Yahoo, et se partager tranquillement la proie.

Dans le passé, Microsoft avait déjà tenté ce scénario, la presse avait ainsi évoqué une éventuelle alliance avec un de ces deux groupes mais rien de concret n’en est sorti.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur