Yahoo Mobile se fait une place dans le BlackBerry

Régulations

Un accord gagnant-gagnant: Yahoo poursuit sa diversification en dehors du Web tandis que RIM, le fabricant du terminal de push e-mail, s’ouvre les portes du marché grand public

On le sait, les grands acteurs du Net ont compris qu’il était crucial pour eux de diversifier leurs revenus. Notamment chez ceux dont la publicité en ligne représente 90% du chiffre d’affaire.

Avec des terminaux mobiles de plus en plus sophistiqués et des réseaux de plus en plus rapides, ces géants voient la mobilité comme un eldorado. L’enjeu : ‘porter’ tous les services de leurs portails internet dans les téléphones. Depuis quelques mois, les accords entre constructeurs, opérateurs et acteurs du Net se multiplient : Microsoft décline au maximum ses services ‘Live’ pour la mobilité, AOL a lancé des services dédiés, Google a signé un accord avec Motorola, Sony-Ericsson (respectivement numéro deux et six mondial), BlackBerry et BenQ (lire nos articles). Yahoo n’est pas en reste avec son service Yahoo Go Mobile qui sera disponible dans certains combinés Nokia et désormais, dans les derniers BlackBerry de RIM. “Relier n’importe quel appareil à internet est la prochaine étape du web. Les consommateurs réclament cette possibilité pour pouvoir emporter avec eux l’information où qu’ils aillent”, a ainsi expliqué le directeur général de Yahoo, Terry Semel. Yahoo Go Mobile (qui englobe Yahoo Mail, Yahoo Messenger, Yahoo Search, calendriers, carnets d’adresses) seront accessibles sur les combinés BlackBerry dans 60 pays. Un accord gagnant-gagnant: Yahoo poursuit sa diversification en dehors du Web tandis que RIM, le fabricant du terminal de push e-mail, s’ouvre grand les portes du marché grand public. Car si plus de 4 millions de personnes ne peuvent plus se passer du terminal du canadien, la très grande partie de ce parc est professionnelle. RIM l’a bien compris et multiplie les accords avec les géants du Net. Le fabricant s’est ainsi également associé avec Google. Les prochains modèles du constructeur supporteront Google Talk et Google Local. “A mesure que la technologie mobile converge, les consommateurs se connectent de plus en plus et veulent avoir accès à Internet à la maison, au travail et sur la route,” déclare dans un communiqué Deep Nishar, directeur de produits chez Google.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur