Yahoo Pulse, pour que les internautes ne restent pas en bas

Sécurité

« Pour être le centre de la vie en ligne des gens », le moteur de recherche crée Yahoo Pulse et s’associe avec Facebook, après un partenariat avec Twitter.

Yahoo.com est le deuxième site internet le plus consulté après Facebook, indiquait récemment Google*. Alors, pour qu’il soit le premier, facile! Autant associer ces deux sites. Un puissant moteur de recherche + un réseau social de plus de 400 millions d’utilisateurs = Yahoo Pulse, le fils « numérique » de Yahoo Profiles (service de gestion de leur compte pour les internautes).

Car Carol Bartz, grande patronne de Yahoo, n’est pas dupe. L’influence des réseaux sociaux grandit, attire les publicitaires et génère de l’argent. Hors de question pour Yahoo de laisser passer le train en marche. « De plus en plus, les gens comptent sur les réseaux sociaux pour partager et pour découvrir des informations qui leur importent», expliquait ainsi Cody Simms, un responsable de Yahoo, dans un communiqué de presse daté du 7 juin.

Partager des informations « en toute confiance », prudence toutefois

Désormais, grâce au fil d’actualités de Facebook visible sur le portail du moteur de recherche, Yahoo conserve ses internautes. « Nous rassemblons tous ces éléments pour leur donner un endroit simple où ils peuvent en toute confiance partager des informations», poursuit ce même responsable.

Et si cela marche dans un sens, cela marche aussi dans l’autre. Les informations publiées dans les services de Yahoo (Yahoo News, Sports, Flickr, omg, Yahoo TV, Yahoo Movies) seront aussi accessibles depuis le réseau social créé par Mark Zuckerberg.

Facebook est le premier visé, mais n’est pas le seul. Après l’accord passé avec Twitter en février dernier (l’internaute peut accéder directement aux flux de Twitter depuis Yahoo), d’autres réseaux sociaux seront concernés par ce service.

Un nouveau portail pratique, on ne peut le nier, mais prudence toutefois pour les internautes car Yahoo est loin d’être un modèle en termes de respect de la vie privée de ses utilisateurs. Le 26 mai dernier, il a, comme Google et Microsoft, reçu un courrier du G29 **. Manquement au regard de la protection des données personnelles des utilisateurs lors de leurs recherches sur ces moteurs, mais aussi rétention d’informations de ces mêmes utilisateurs étaient dénoncés par le groupe de travail européen.

Yahoo semble en avoir pris de la graine. Pour ne pas refaire les erreurs commises par Google et son réseau social Buzz, pointé du doigt pour ses négligences sur la protection des données privées, il a prévu, dans son nouveau service, un menu pour sécuriser les mises à jour effectuées par les internautes

Dans tous les cas, Yahoo réalise là un joli mariage de raison avec Facebook, qui a dû tout récemment revoir ses paramètres de confidentialité, car critiqué par les internautes.

yahoo_homepage_updates_app.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur