Yahoo regagne du terrain aux US, grâce à Firefox

NavigateursPoste de travail

Mis en avant au sein de Firefox, le moteur de recherche de Yahoo regagne du terrain aux États-Unis. Il se rapproche ainsi de Bing.

Fin novembre, Mozilla annonçait que le navigateur web Firefox utiliserait dorénavant par défaut le moteur de recherche de Yahoo, et non plus celui de Google, pour les requêtes lancées depuis les États-Unis (voir à ce propos notre article « Aux US, Firefox s’émancipe de la recherche de Google avec Yahoo »).

Les statistiques fournies par StatCounter montrent que cet accord a été bénéfique pour Yahoo au cours du mois de décembre. Les parts de marché du moteur de recherche ont ainsi grimpé de 8,6 % à 10,4 % (+1,8 point). Dans le même temps, celles de Google Search ont descendu de 2,1 points, à 75,2 %. Il y a donc bien eu un transfert d’utilisateurs entre les deux offres.

Un effet pérenne ?

La question est maintenant de savoir si ce mouvement va se poursuivre au cours des prochains mois. Dans l’affirmative, Yahoo pourra espérer doubler le moteur de recherche de Microsoft, Bing, crédité en décembre de 12,5 % de parts de marché aux États-Unis.

Ce phénomène pourrait se reproduire dans d’autres pays. Ainsi, en Chine, le moteur de recherche par défaut de Firefox est dorénavant Baidu. En Russie, c’est Yandex qui a remplacé Google Search.

Si Yahoo peut être satisfait des retombées de son accord avec Mozilla, aucun effet positif n’a été constaté pour le navigateur web Firefox, qui poursuit même sa descente au mois de décembre. Le moteur de recherche de Yahoo propose pourtant depuis quelques semaines aux utilisateurs de basculer vers Firefox. Sans grand succès visiblement.

À lire aussi :
Firefox 34 : Hello Yahoo !
Peu de retombées pour le deal Yahoo – Firefox
Après la mobilité, Yahoo mise sur les objets connectés


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur