Yahoo se lance dans le jeu pour mobiles

Régulations

Le portail annonce l’ouverture d’un studio de développement dédié. Une arrivée de poids sur un marché juteux, déjà très concurrentiel

Les spécialistes du secteur estiment que le marché des jeux vidéo sur téléphones portables pourrait avoisiner les 2 milliards de dollars en 2005. Une goutte d’eau dans le marché total des jeux vidéos mais ce segment jouit d’une très forte croissance notamment avec l’essor des mobiles GPRS qui permettent de faire fonctionner des jeux évolués sous Java.

Yahoo, que l’on n’attendait pas forcément sur ce terrain, annonce l’ouverture de Yahoo Games Studio, un studio de développement dédié aux jeux sur mobiles. Ce studio a déjà mis au point des jeux pour l’opérateur Verizon Wireless et proposera prochainement des produits à d’autres opérateurs, a déclaré un porte-parole du portail Internet. Yahoo a aussi annoncé le rachat de la société Stadeon qui permettra aux utilisateurs de téléphones portables de jouer contre des internautes depuis leur combiné. Les jeux compatibles incluront notamment des jeux d’échecs ou de poker. Le groupe américain qui fête ses 10 ans vise d’abord l’Asie, continent où le secteur des jeux sur mobile représente déjà un marché de masse. Avec sa force de frappe, le portail pourrait très vite bouleverser la hiérarchie du secteur. Un secteur où les Français tiennent le haut du pavé avec le bordelais In Fusio (15 millions d’utilisateurs sur la planète) et la filiale d’Ubi Soft, Game Loft. Mais ce poids lourds n’est pas le seul à lorgner ce marché. En septembre 2004, c’est le leader incontesté du jeu-vidéo, Electronic Arts qui indique qu’il allait accélérer sa production de jeux destinés aux mobiles. Pourtant, l’éditeur a longtemps montré sa défiance envers ce marché. En développant des titres sous licence comme “Fifa Football” et “Les Sims” (cartons pleins sous PC), le groupe pourrait faire très mal et avaler rapidement des parts de marché.. A la mi-2005, les clients des principaux opérateurs de téléphones mobiles en Europe, en Amérique du Nord et en Amérique latine, notamment ceux de l’allemand T-Mobile, du britannique Vodafone et de l’américain Verizon Wireless, pourront télécharger sur leurs combinés quatre nouveaux titres de l’éditeur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur