Yahoo vs. Microsoft : l'intimidation continue

Régulations

Le portail prévient ses actionnaires : ouvrir la porte à Icahn c’est laisser entrer le loup dans la bergerie

La tension monte chez Yahoo. A moins de deux semaines d’une assemblée générale qui s’annonce cruciale, le portail multiplie les signaux envers ses actionnaires. Objectif : éviter que Carl Icahn parvienne à ses fins, à savoir débarquer le conseil d’administration, virer le p-dg Jerry Yang et réamorcer la vente à Microsoft.

Dans un courrier envoyé à ses actionnaires, Yahoo souligne que les projets de Carl Icahn représentent un“risque significatif”pour leur investissement. On ne fait pas mieux pour effrayer le petits porteur… Et de souligner que si vente il y a, elle se fera aux conditions fixées par Yahoo et pas à celles du raider qui détient environ 4% du californien.

Dans ce courrier, Roy Bostock (président du conseil) et Jerry Yang (p-dg) exhortent les actionnaires à la prudence; “Votre direction estime sérieusement que le duo Icahn-Microsoft sera destructeur de valeur et ne servira que leurs intérêts, pas les vôtres”.

Rappelons que le 7 juillet, Carl Icahn a indiqué avoir convaincu Microsoft de ses intentions. L’homme s’est même fendue d’une lettre, adressée à Yahoo, soulignant le soutien de Microsoft à son offensive.

“Steve (Ballmer) a été très clair (…): il ne peut pas négocier avec le conseil actuel”, écrit Icahn dans sa lettre.“Notre compagnie se dirige vers le bord du précipice. Elle perd des parts de marchés dans son activité de moteur de recherche, notre conseil d’administration actuel n’est pas parvenu à recruter le directeur général talentueux et expérimenté dont nous avions besoin pour remplacer Jerry Yang”, poursuit-il.

Microsoft confirme ces déclarations alors il avait jeté l’éponge quelques semaines plus tôt. Dans un communiqué, le groupe indique: “A l’issue de la consultation des actionnaires de Yahoo!, Microsoft serait intéressé par des discussions sur une transaction majeure avec le nouveau conseil d’administration”.

Quelques jours plus tard, Jerry Yang réagit. “Je pense que la déstabilisation provoquée par Microsoft est devenue de plus en plus intentionnelle”,a-t-il affirmé. “Je ne suis pas content de cela”, a-t-il ajouté. “Croire M. Icahn et ses administrateurs est vraiment un mauvais choix”.

Le 11 juillet,fort de son accord tacite avec le raider Carl Icahn, Microsoft fait une nouvelle proposition de rachat à Yahoo. “A prendre ou à laisser”, elle implique la vente de l’activité recherche à Microsoft et le renouvellement complet et immédiat de l’équipe de direction.

Yahoo ne tarde à rejeter violemment la proposition. “Cette alliance bizarre et opportuniste entre Microsoft et Carl Icahn n’est absolument pas dans l’intérêt des actionnaires de Yahoo!”, déclare le président du conseil d’administration Roy Bostock, cité dans un communiqué.

“Ce type de comportement imprévisible est exactement le genre de choses auxquelles nous nous attendons de la part de Microsoft, mais nous ne nous laisserons pas duper par une transaction qui ne soit pas dans le meilleur intérêt de nos actionnaires”, a-t-il ajouté. Et de qualifier l’offre d'”absurde”, servant avant tout les intérêts de Microsoft, selon lui.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur