Yandex casse les codes des navigateurs web

NavigateursPoste de travail
Yandex

La nouvelle version de Yandex.Browser, encore à l’état de mouture alpha, efface l’interface utilisateur au profit du contenu. Une approche intéressante.

Yandex, le plus populaire des moteurs de recherche en Russie, lance aujourd’hui la version alpha de son nouveau navigateur web, Yandex.Browser. Une offre qui met l’accent sur le contenu, en éliminant la plupart des éléments d’interface habituellement présents dans les butineurs.

« Le futur de l’interface utilisateur des navigateurs web est son absence », clame fièrement la vidéo de présentation de cette solution. L’interface du logiciel se fond directement dans la page web visualisée, ce qui la rend particulièrement discrète. La barre de recherche est pour sa part en mesure d’afficher un aperçu des résultats proposés. Enfin, les onglets apparaissent en bas de page, et s’intègrent, eux aussi, à la page web consultée.

Chromium aux commandes

Cette dernière version du navigateur web de Yandex donne donc un maximum de place au contenu. Comme son prédécesseur, ce logiciel s’appuie sur le code de Chromium, un projet de butineur Open Source qui sert de base à des offres comme Chrome ou Opera.

Yandex ajoute à ceci les fonctionnalités qui ont fait le succès de son navigateur : une protection intégrée contre les virus, un mode document, des fonctions permettant d’accélérer le surf et la possibilité d’ajouter des extensions. La version alpha du nouveau Yandex.Browser est accessible en moutures Windows et OS X. Plus de détails sur cette offre se trouvent sur le blogue de la société.

Sur le même thème

Aux US, Firefox s’émancipe de la recherche de Google avec Yahoo
Plus de 100 000 sites en SSL RSA 1024 bits écartés des navigateurs
Le navigateur web du Raspberry Pi met le turbo


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur