YDL PowerStation : spécifications et prix

Régulations

Cette machine PowerPC quadricœur est une excellente affaire et un concurrent sérieux pour les ordinateurs d’IBM ou les Power Mac G5 qu’Apple a sorti de son catalogue

Nous avions déjà parlé de la future station de travail de Terra Soft Solutions dimanche dernier. La compagnie dévoile maintenant les spécifications de sa YDL PowerStation.

Première bonne surprise, elle est étonnamment peu coûteuse pour une machine à base de processeur PowerPC : 1.895 dollars, soit un peu moins de 1.230 euros. C’est près de trois fois moins cher que le prix d’introduction du Power Mac G5 de capacité équivalente.

Et pourtant, cette station n’est pas dénuée de ressources. Elle intègre ainsi deux processeurs 32/64 bits bicœurs IBM 970MP, cadencés à 2,5 GHz (2 Mo de mémoire cache de niveau deux par composant), 2 Go de mémoire vive et un disque dur SAS d’une capacité de 70 Go.

Un combo lecteur de DVD / graveur de CD-Rom (un choix curieux), quatre ports USB et deux connecteurs Ethernet Gigabit complètent les prestations de cette machine. Huit emplacements permettront d’installer un maximum de 32 Go de DDR2 PC2-5300 cadencée à 667 MHz (avec ou sans correction d’erreur). Cet ordinateur pourra aussi accueillir quatre disques durs SAS, avec support du RAID (0, 1, 10 et – en option – 5).

La partie graphique est prise en charge par une carte XGI Volari XP10, livrée avec ses pilotes open source 2D. Notez qu’une émulation x86 permettra d’installer des cartes graphiques traditionnelles. PowerPC oblige, le support de ces périphériques par Linux passera la plupart du temps par des pilotes open source, parfois limités en terme de 3D. La connectique interne est particulièrement fournie puisqu’elle comprend un port PCI-Express 16X, deux emplacements PCI-Express 8X et un connecteur PCI-X.

Le tout est livré avec le système d’exploitation Yellow Dog Linux de la compagnie (YDL), la carte mère adoptant le logiciel interne Slimline Open Firmware d’IBM. Bref, une solution 100%open source.

Si l’YDL PowerStation se veut un remplaçant économique des plus puissantes stations de travail PowerPC d’Apple, la compagnie y préinstalle également un kit de développement Cell/B.E. qui permettra de l’utiliser comme outil de développement pour la console de jeux Sony PlayStation 3 ou les BladeCenter QS21 et QS22 d’IBM.

Ce produit sera disponible dès la fin de ce mois.

powerstation.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur