Yell va racheter TPI et investir en Amérique latine

Cloud

L’éditeur britannique d’annuaires, Yell Group, a l’intention de poursuivre sa stratégie de développement en Europe et en Amérique latine

Avec ce rachat, l’éditeur s’ouvre de nombreuses portes. Le groupe britannique s’empare pour 1,89 milliard d’euros la part de 59,9% que détient l’opérateur espagnol Telefonica dans ce qui est sa filiale spécialisée dans les annuaires et la publicité.

Yell annonce également le lancement d’une OPA sur le solde de l’éditeur espagnol d’annuaires, valorisant TPI à 3,07 milliards d’euros. Cette somme, comme le souligne le quotidien économique Les Échos, “représente une décote de 4,9% par rapport au cours de clôture de TPI à la date du 27 mai 2006, mais une prime de 22% par rapport à son cours moyen des trois mois avant le début des spéculations”. La transaction avec Telefonica a été conclue au prix de 8,50 euros, et dans un communiqué Yell précise que l’offre se fera au même cours, après obtention des autorisations réglementaires. L’éditeur britannique, propriétaire des Yellow Pages au Royaume-Uni et également premier éditeur indépendant d’annuaires aux États-Unis, a souligné que cette acquisition apportait une “extension substantielle et complémentaire” à ses activités existantes en lui ouvrant un troisième marché.” Yell était le seul prétendant encore en lice pour les annuaires de Telefonica, que ce dernier a décidé de céder par un processus d’enchères. Des sources ont indiqué à Madrid que Telefonica réaliserait une plus-value de 1,63 milliard d’euros sur l’opération, qui lui servirait à réduire son endettement plutôt qu’à financer des acquisitions. Yell entend boucler la transaction en juillet et ajoute que l’acquisition devrait apporter une contribution positive à ses résultats dès la première année pleine.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur