YouTube fait son cinéma pour 3.99 dollars

Cloud

La rumeur courait depuis des mois, le projet semble se confirmer. Le célèbre site de vidéos commercialisera des films à la demande.

YouTube se lance dans la location de films sur le web. Le quotidien économique new-yorkais, Wall Street Journal , confirme que la plate-forme de partage de vidéo de Google diffusera prochainement, des œuvres cinématographiques au prix de 3,99 dollars. Une web location qui sera pour le moment réservée exclusivement, aux amateurs du Septième art d’outre Atlantique. L’exploitation du service en Europe nécessitera de régler la problématique de la gestion complexe des droits d’exploitation et la signature de nombreux partenariats.

YouTube viendra ainsi concurrencer Hulu.com et iTunes, pionniers dans le domaine. Par ailleurs, lorsque l’on visite la page de Hulu, on peut constater des épisodes entiers de séries diffusées gratuitement. Mais ce n’est qu’une fausse joie en tant qu’internaute français puisqu’il reste impossible de les visionner. Un message apparait sur l’écran indiquant : « Désolée, mais nos vidéos en streaming ne sont disponibles que pour les Etas-unis ». A l’heure où l’on peine à légiférer les téléchargements d’oeuvres culturelles, il est donc impossible d’imaginer, dans un proche avenir, de tels services en France. A part peut-être, les quelques films qui circulent en streaming et diffusés en mauvaise qualité. Les offres de VOD (vidéo à la demande) des fournisseurs d’accès ont encore de beaux jours devant elles.

Toujours est-il que Google a trouvé la parade pour sa filiale, YouTube est visité par des centaines de millions d’internautes chaque mois, son audience est une aubaine pour le géant du web. Ce dernier a racheté YouTube en 2006, pour la modique somme de 1,65 milliards de dollars. Après avoir annoncé qu’il rémunérait les vidéos les plus regardées, la location de film lui permettra certainement d’atteindre ses objectifs de rentabilité.

Pour cela, il aurait approché les studios Warner Bros, Sony et Lion Gate Entertainment. YouTube leur verserait 70% du prix de la vente, avec une garantie de 3 dollars en cas de promotion. Des possibles accords qui ne sont pas sans rappeler une autre actualité, plutôt littéraire… YouTube semble conquis par l’appétit du géant Google, dont l’ambition parait sans bornes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur