YouTube se met aux films et aux séries

Cloud

Le site de partage de vidéos annonce avoir passé un accord avec Time Warner. YouTube va pouvoir montrer des extraits de séries, journaux télévisés et films de la major américaine.

YouTube et Time Warner viennent de s’entendre sur un accord de partenariat visant la diffusion de contenu vidéo. Une avancée vers plus de contenu légal sur le site mais aussi une source de revenus pour Google (propriétaire de YouTube).

L’AFP précise que l’accord ne devrait pas porter sur la diffusion des contenus du groupe de médias dans leur intégralité mais sur la mise en ligne « d’extraits de haute qualité et de format court ». Une mise en bouche en forme de support publicitaire privilégié puisque l’accord prévoit déjà l’ajout d’annonces sur les extraits diffusés. Les revenus seront alors partagés entre les deux parties.

Il faut savoir qu’en matière d’accords transversaux entre médias et site de vidéos, les concurrents de YouTube n’ont pas attendu Google pour proposer de nouvelle formes de contenu. Hulu.com, détenu par les groupes de médias NBC Universal (General Electric), Fox (News Corp) et Disney, diffuse déjà des contenus légaux et gratuits, financés par la publicité. De son côté, la filiale de Google a conclu des accords avec plusieurs studios (Vivendi Universal) et chaînes de télévision comme Sony Pictures, MGM ou encore Lionsgate pour diffuser des films et des programmes télévisés dans leur intégralité.

Pour rappel, Google avait racheté YouTube en 2006 au prix d’1,65 milliard de dollars. Une bagatelle dépensée dans l’espoir que le site allait rapporter beaucoup. Peine perdue pour YouTube qui, selon certaines informations, rapporte peu. Google cherche donc un modèle économique viable à YouTube.

De son côté, Time Warner a expliqué que ce partenariat l’aiderait «à étendre son réseau de contenus promotionnels, déjà accessible en ligne. En travaillant avec YouTube, nous espérons améliorer notre capacité à monétiser ces contenus de format court».

YouTube se cherche donc. Quitte à aboutir à une partie payante du site, genre de site à péage incluant un service Premium (pay-per-view), il n’y a qu’un pas que voulait déjà franchir Eric Schmidt, le boss de Google voilà quelques mois… YouTube bientôt payant ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur