YouTube se rapproche des ‘majors’

Régulations

Le pionnier de la vidéo en ligne poursuit son extension en signant avec Warner Music

Lancé en février 2005, YouTube se confirme comme un phénomène qui fait des envieux du côté de la télévision avec pas moins de 100 millions de vidéos téléchargés par jour sur son site, le concept a donc bel et bien fait ses preuves.

Rappelons que le concept de YouTube est simple: ce sont les internautes qui décident de placer des vidéos dans la base de données de YouTube. Sur ce site qui fait figure de “cybermarché” du film “fait maison” les accros de la Toile peuvent se les partager.

Le problème principal de ce système est qu’il ne respecte pas le droit d’auteur puisque rien n’empêche un utilisateur de YouTube d’y envoyer des clips ou des extraits d’émissions musicales qui sont normalement diffusés sur les chaînes de télévision traditionnelles contre rémunération. En même temps les pirates n’ont pas attendu pour récupérer les flux des vidéos diffusés en “streaming.”

Le concept de YouTube est donc en passe de révolutionner la diffusion. Pour de nombreux analystes YouTube serait le symbole de ce que pourrait être la télévision de demain. Il y a en effet fort à parier qu’avec la TV sur IP la programmation sera plus libre et l’utilisateur maître de ce qu’il regarde.

Selon Le Figaro YouTube serait également en discussions avec EMI et Universal, les deux autres mastodontes de l’édition musicale. Curieusement alors que ces dernières pourraient attaquer le site pour violation de contenus elles préfèrent la négociation. Ce qui montre que la plate-forme de YouTube est particulièrement efficace, mais aussi que “cette marque” est déjà renommée.

Concrètement, cet accord va permettre à YouTube de mettre à la disposition de ses utilisateurs (dans un premier seulement aux USA) les derniers clips tournés par ses artistes, comme Gnarls Barkley ou bien encore Puff Daddy. En échange de ce droit de diffuser les contenus de Warner Music, les deux groupes vont partager les revenus des recettes publicitaires.

Il y a fort à parier que d’autres accords vont prochainement être annoncés, le modèle économique de YouTube semble en effet répondre aux attentes des consommateurs et des éditeurs, alors pourquoi s’en priver…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur