Zii, le pari de Creative Labs

Cloud

Avec cette plate-forme processeur, Creative met la capacité des supercalculateurs au service des produits les plus compacts

Creative a utilisé les compétences de 3DLabs (racheté en 2002 par la compagnie), afin de lancer ZiiLabs . Ce dernier se concentre sur la plate-forme processeur Zii . En utilisant un grand nombre de cœurs basse consommation, la filiale de Creative offre des composants massivement parallèles et très performants.

Ils s’architecturent autour d’un ou plusieurs cœurs ARM, épaulés par des unités de calcul spécialisées, capables de traiter les nombres entiers comme flottants. La grande force de cette solution est que sa consommation au repos est négligeable. Sa grande faiblesse réside dans ses capacités de calcul : elles se limitent aux nombres flottants en simple précision.

Bref, nous pouvons voir le Zii comme un « miniCell », c’est-à-dire un processeur parallèle au rapport puissance/consommation presque imbattable. Quelque soit sont utilisation, il demeure sans conteste le plus puissant des processeurs ARM jamais conçus.

ziizms05.jpg

Premier produit de ZiiLabs, le SoC ZMS-05 (System on Chip) propose deux cœurs ARM926EJ-S et 24 unités de calcul spécialisées. Il intègre également un contrôleur mémoire, une solution graphique compatible avec l’OpenGL ES 2.0 et un ensemble complet de périphériques (USB 2.0, audio, stockage, réseau, etc.).

Le tout fournit une puissance de 32 000 Mips et 8 gigaflops. La consommation de ce SoC n’est pas connue, mais pourrait se révéler proche du watt. Voilà qui mettra ce produit à la portée des lecteurs multimédias portables, des téléphones mobiles ou des PDA. ZiiLabs propose une solution d’évaluation pour son ZMS-05, comprenant une platine d’essai et un kit de développement logiciel. Le noyau Linux 2.6 est supporté en standard.

Avec la plate-forme Zii, Creative espère adresser aussi bien les marchés de l’électronique embarquée que celui des supercalculateurs. Selon la compagnie, la haute densité de cette solution permettrait de créer des systèmes fournissant une puissance allant de 10 gigaflops au pétaflops. Reste à savoir si ce produit pourra intéresser les industriels. En fait, tout dépendra… de son prix.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur