Pour gérer vos consentements :

Zoom expérimente le modèle « hardware as a service »

Le modèle de l’abonnement se répand chez Zoom. L’entreprise vient de lancer un programme « Hardware as a service ».

Ouvert aux États-Unis, il donne accès à du matériel de téléphonie et de visio* dans le cadre des offres Zoom Phone et Zoom Rooms.

Il n’inclut pas de licences logicielles, mais il est possible d’unifier la facturation (mensuelle).

Quatre fournisseurs sont dans la boucle : DTEN, Neat, Poly et Yealink. Pour le client, un seul point de contact : Zoom, qui s’engage à assurer l’intégralité du support.

Le matériel est renouvelable, tous les trois ans ou plus. On va du téléphone IP à 5,99 $/mois jusqu’à l’écran connecté sous Windows 10 IoT à 200 $/mois.

* À noter : Google a récemment fait évoluer l’offre de kits matériels associée à sa solution Meet, autour de PC fixes sous Chrome OS. Asus et Logitech sont ses partenaires sur cette initiative.

Recent Posts

L’utilisateur d’un logiciel commercial peut-il le décompiler ?

L'acquéreur d'un programme informatique peut-il le décompiler sans autorisation de l'auteur ? La CJUE a…

5 heures ago

DSI : 3 perspectives pour 2022

Orienter l'investissement vers des initiatives technologiques "centrées sur l'humain", c'est l'une des tendances promues par…

6 heures ago

Apple Silicon : quelle logithèque après un an ?

Bientôt un an que les Mac M1 sont sur le marché. Le cas d'Adobe illustre…

8 heures ago

SASE : Kaspersky rachète Brain4Net pour booster son offre XDR

Kaspersky va intégré le modèle SASE orchestré de Brain4Net dans sa future plateforme XDR.

10 heures ago

Oniro : un relais en Europe pour l’« anti-Android » de Huawei

La fondation Eclipse accueille Oniro, branche européenne d'un projet d'OS multinoyau dont Huawei est le…

13 heures ago

RGPD : Max Schrems et Edward Snowden critiquent son efficacité

Quelle réalité pour la protection des données personnelles sous l'ère RGPD ? Edward Snowden et…

1 jour ago