ZTE affiche des résultats en hausse, mais ses profits chutent

RéseauxSmartphones
ZTE au MWC 2012 de Barcelone (photo christophe lagane)

Malgré un ralentissement des profits, ZTE a gagné des points en 2011. Notamment sur la vente des terminaux mobiles, qui progresse de plus de 50 %.

Avec 86,25 milliards de RMB générés en 2011, ZTE affiche un chiffre d’affaires en hausse annuelle de 23,4 %. Mais un résultat net en baisse de 36,6 % à 2,06 milliards (respectivement 10,25 milliards d’euros et 245 millions d’euros). Le bénéfice par action s’établit à 0,61 RMB (7,2 centimes d’euros).

Le fabricant chinois tire désormais l’essentiel de sa croissance à l’étranger avec 24 % de hausse à l’international contre 22,7 % sur son marché intérieur. Avec 39,5 milliards de RMB (4,7 milliards d’euros), les revenus locaux comptent pour 45,8 % des résultats du groupe. En Chine, l’activité a notamment été tirée vers le haut par le développement des réseaux mobiles 3G et de l’extension du haut débit en général.

Mais ce sont les ventes de terminaux qui progressent le plus vite. ZTE annonce un résultat de 26,93 milliards de RMB (3,2 milliards d’euros) en hausse de 52,6 % par rapport à 2010. Le marché chinois, mais aussi les États-Unis, la France et le Royaume-Uni sont devenus les principales sources de croissance des ventes de téléphones en 2011. Selon Gartner, ZTE se classe en cinquième position mondiale des constructeurs de terminaux mobiles. ZTE n’en revendique pas moins sa position de « deuxième constructeur de smartphones enregistrant la plus forte croissance ».

9 des 10 premiers opérateurs européens

Sur la partie réseau, l’activité a été portée par la fourniture de solutions à de nouveaux clients (notamment le Sud Africain MTN et le Sud Américain America Movil) ainsi que la poursuite de contrats avec les opérateurs occidentaux d’envergure internationale tels que Telefonica et France Telecom-Orange (qui ne s’en vante pas). ZTE revendique déployer ses technologies chez 9 des 10 premiers opérateurs européens.

Les nouveaux marchés ont également porté les résultats du groupe. ZTE annonce avoir signé 30 contrats LTE (4G) commerciaux (avec notamment H3G, Hi3G, Softbank et CSL) et poursuit sa collaboration avec plus de 100 opérateurs à travers le monde pour créer des réseaux de test. L’entreprise chinoise affiche également ses ambitions sur le marché du TD-LTE (en passe de remplacer le Wimax) en visant la première place mondiale.

Vers les solutions pour entreprise en 2012

Pour 2012, ZTE mise sur l’innovation pour accélérer sa conquête des marchés. Dans le mobile comme le fixe avec, pour ce dernier, des solutions optiques en 200G. Le groupe entend également faire évoluer sa stratégie produits vers une stratégie ciblée solutions pour les entreprises. « Notre objectif est de conforter notre position sur le marché en nous ouvrant davantage aux segments de la gouvernance d’entreprise et des services, précise Hou Weigui, président de ZTE. Nous souhaitons également développer nos ventes avec des opérateurs de premier plan, dans le cadre de notre expansion visant les pays stratégiques et les opérateurs de grande envergure. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur