ZTE installe le LTE au Futuroscope

4GRéseaux

Fort de licences temporaires 800 et 2600 MHz sur la zone du parce d’attraction de Poitiers, le constructeur chinois ZTE entend affiner ses expérimentations 4G LTE.

En France, les futurs réseaux mobiles 4G à très haut débit (LTE pour l’essentiel) se déploieront sur les bandes de fréquences de 800 MHz (libérée de la télévision analogique qui cédera définitivement sa place à la TNT en novembre 2011) et 2,6 GHz. La disponibilité prochaine de ses nouvelles fréquences s’inscrivent comme une opportunité de croissance pour les opérateurs (qui espèrent monnayer de nouveaux forfaits et services mobiles) mais aussi pour les équipementiers qui fourniront le matériel compatibles avec les nouvelles normes aux premiers.

C’est notamment le cas de ZTE. Si le constructeur chinois se fait connaître en France pour ses terminaux bon marché, notamment sous Android, c’est avant tout l’activité équipementier qui porte son chiffre d’affaires avec notamment 12 réseaux commerciaux sur la planète. Et 65 expérimentations LTE.

Des conditions idéales pour développer les technologies 4G

C’est dans ce cadre que l’entreprise a obtenu, le 22 décembre 2010, une licence temporaire 800 MHz sur la zone du Futuroscope de Poitiers. Elle lui permettra de poursuivre des expérimentations sur les réseaux de nouvelle génération en complément de la bande des 2,6 GHz dont elle exploite également une licence depuis le 30 septembre. Des conditions idéales, donc, pour mener à bien le développement des technologies de la future 4G en France et… capter le marché. Les enchères n’étant pas ouvertes avant février prochain, il est difficile de dénommer les futurs prospects de ZTE parmi les Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile principalement.

C’est aussi un moyen pour l’entreprise asiatique de s’implanter durablement au plus près des opérateurs locaux et européens aux marchés mobiles en devenir très prometteurs pour les fournisseurs. Une stratégie initiée dès 2006 avec l’ouverture d’un centre technique et de formation à Poitiers où officient une cinquantaine de personnes. Stratégie renforcée à travers la mise en place d’un cursus de formation aux technologies mobiles avec l’Université de Poitiers.

« Cette nouvelle licence sur Poitiers est un élément primordial pour notre technologie LTE, se réjouit Daniel Bessières directeur France de ZTE. Grace à elle, nous avons tous les éléments en main pour démonter l’efficacité et la pertinence de nos produits. L’ensemble de nos ingénieurs du site est enthousiaste à l’idée de travailler au futur de la téléphonie mobile dans la région poitevine. » A n’en pas douter.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur