30 mois de prison pour le spammeur d’AOL

Sécurité

La justice américaine ne plaisante pas avec ceux qui s’attaquent aux grandes compagnies. Adam Vitale, 37 ans passera plusieurs mois derrière les barreaux

Même un an après avoir reconnu les faits, le spammeur de Brooklyn n’en a décidément pas terminé avec la justice. Adam Vitale, pirate de son état, avait eu l’idée d’envoyer une série de spams à environ un million et demi de clients AOL. Son “aventure” s’arrête devant un juge fédéral de Manhattan.

Pour cause, il a été reconnu coupable d’avoir enfreint les lois anti-spams américaines. Résultat : 30 mois de prison et 180.000 dollars de dédommagements.

Pourtant, ce spammeur de 37 ans avait réussi à enjamber les filtres et barrières anti-spam pour diffuser son précieux message. La technique était plutôt élaborée. Il avait utilisé différents serveurs pour relayer les mails compromis. Ensuite il avait réussi à changer le nom de l’adresse mail émettrice afin qu’ils ne puisse pas se faire suivre à la trace… Vitale aurait été dénoncé par un ‘indic’ travaillant pour le gouvernement.

Trop gourmand ? Malgré ses excuses répétées auprès du juge, ce spammeur s’est vu opposer 22 accusations diverses et les remontrances plutôt agacées de la Cour : “le spamming est un comportement criminel très sérieux. Et non un simple jeux d’adolescents…

Manque de chance, Adam Vitale va rejoindre son compère Todd Moeller qui avait, lui, déjà écopé de 27 mois de prison en novembre dernier pour complicité. Il rejoint la longue liste de pirates rattrapés par la justice.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur