Adobe sauve les meubles en réduisant ses dépenses

Cloud

Les ventes sont inférieures aux objectifs

Pour son premier trimestre 2008-2009, Adobe n’échappe pas au marasme. L’éditeur affiche en effet un chiffre d’affaires en dessous de ses prévisions avec des revenus compris entre 783 et 786 millions de dollars alors qu’il tablait sur une fourchette comprise entre 800 et 850 millions.

Mais l’éditeur d’Acrobat et de Photoshop a anticipé la tendance en réduisant ses coûts dès le mois de décembre. Le groupe a annoncé la suppression de 600 postes à temps plein, soit 8% de la main-d’oeuvre globale d’Adobe.

“Nous avons agi en ce sens pour réduire nos coûts d’opération et concentrer nos ressources sur les priorités stratégiques clés”, a affirmé, dans une déclaration, le président d’Adobe, Shantanu Narayen.

Ces mesures d’économies ont permis à Adobe d’afficher un bénéfice trimestriel par action hors exceptionnels de 0,44 à 0,45 dollar, un chiffre au milieu de la fourchette de prévisions allant de 0,43 à 0,47 dollar.

“Malgré la détérioration des conditions de marché, nous avons pu maîtriser les dépenses en vue de dégager un bénéfice et une rentabilité conformes aux prévisions que nous avions fournies”, a déclaré Shantanu Narayen.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur