ADSL: Alice dépanne gratis

Régulations

La filiale de Telecom Italia, désormais propriétaire de Tiscali, fait sa mue. Dégroupage total, ADSL 2, offre unique et triple-play et surtout une hot-line 100% gratuite. Objectif: entrer dans le trio de tête des FAI avec un million d’abonnés à fin 2006

Après le rachat de Tiscali, on savait que Telecom Italia avait de grandes ambitions en France. Investissements massifs, concentration sur le dégroupage total et les services associés. L’objectif premier pour l’opérateur italien est de rentrer dans le Top 3 des FAI français, derrière Wanadoo et Free. Challenge difficile mais l’opérateur se donne les moyens de ses ambitions. Aujourd’hui, sa marque Internet, Alice, fait sa mue. Et englobe en premier lieu la marque Liberty Surf-Tiscali qui disparaît du paysage. Une décision qui a pris plusieurs mois: au départ, Telecom Italia voulait faire coexister les deux marques. Mais pour plus de transparence (le nouveau credo de l’opérateur), le groupe a décidé de dissoudre Tiscali. Pour parvenir à la troisième place, Telecom Italia et sa belle blonde (héroïne des pubs du FAI) misent fortement sur le dégroupage total qui permet à l’abonné de quitter totalement France Télécom. Pour ce faire, 350 millions d’euros seront investis sur trois ans dans les infrastructures (voir notre article). Il s’agit d’atteindre une couverture de 25% de la population française dès le mois de septembre et de 50% de la population d’ici juin 2006. Aujourd’hui, ce réseau est prêt (25% en propre, le reste loué notamment à France Télécom) et Alice part donc à l’offensive du marché avec de nouvelles offres. Le positionnement est clair: le FAI joue la simplicité. Il propose désormais une

offre unique à 29,95 euros par mois qui inclut l’accès ADSL haut débit, la VoIP illimitée, la télévision (en novembre) et un modem Wi-Fi, baptisé simplement l’AliceBox. Free n’est pas loin… Les abonnés en zones totalement dégroupées auront accès à un débit maximum de 20 Mb/s (ATM) en ADSL2+. Les autres (zones non dégroupées) auront accès pour le même prix à 10 Mb/s maximum. Les deux forfaits incluent la VoIP gratuite et illimitée, le dégroupage total (fin de l’abonnement France Télécom avec conservation du numéro) et un bouquet de chaînes de TV dont le contenu est encore inconnu (lancement en novembre). A noter: l’AliceBox, le modem Wi-Fi (fourni par Hitachi) est prêté gratuitement, il n’y pas de frais d’activation ou de résiliation, le tarif n’augmentera pas après un an d’abonnement. L’engagement est d’un an et deux mois sont offerts pour tout nouvel abonné. Les anciens abonnés pourront conserver leurs anciennes offres (avec augmentation gratuite des débits) ou basculer gratuitement. Avec ces offres, Alice devient très compétitif et se place au même rang qu’un Free par exemple avec un tarif et des débits similaires. Mais comme tous les FAI aujourd’hui, Alice mise sur les services plutôt que les prix ou les débits. L’offre intègre une messagerie d’une capacité de 100 Mo, un anti-virus et anti-spam gratuits fournis par Brightmail. Surtout, et c’est le grand point fort de cette nouvelle Alice, la hot-line est gratuite, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. A l’heure où les tarifs de ces hot-lines sont fortement critiqués par les associations de consommateurs et le gouvernement, Alice fait fort! Le FAI se démarque surtout de la concurrence qui, en cette rentrée, fait de timides cadeaux à ses abonnés. Club-Internet offre 30 minutes de hot-line pour tout nouvel abonné ADSL, tandis que Wanadoo propose une installation à domicile pour 1 euro. Alice dépanne gratis mais encore faut-il qu’elle est les moyens de répondre à la demande. Avec un service gratuit, il y a fort à parier que ses lignes soient prises d’assaut !. Pour Diego Massida, Pd-g de Telecom Italia France il n’y a pas à s’inquiéter: “Nos équipes ont été renforcées et nous pensons que le service offert sera le meilleur du marché”. Cette assistance, qui sera étendue à tous les abonnés de Tiscali France, devra répondre en moins de 30 secondes à 90% des appels et résoudre 90% des problèmes dès le premier appel, a promis le nouveau patron d’Alice. A vérifier. L’offensive de Telecom Italia sur le marché français (que l’opérateur considère comme son deuxième marché le plus important) va-t-elle porter ses fruits? Le paysage du haut débit est fortement concurrentiel et le mariage entre Cegetel et Neuf Telecom n’arrange pas ses affaires. Alice revendique à fin juin 812.000 clients dont 380.000 abonnés ADSL. 85% proviennent de Tiscali, le reste d’Alice. 50.000 sont déjà totalement dégroupés. “Nous avons comme objectif d’atteindre 500.000 clients à fin 2005 et 1 million à fin 2006″, souligne Diego Massida. Ambitieux! Pour autant, le FAI est aujourd’hui encore très loin de Wanadoo (3,7 millions d’abonnés), de Free (environ 1,3 million) et de Neuf Cegetel (850.000 à 1 million). Seul AOL semble à sa portée pour le moment. Tous les tarifs, toutes les offres: lisez notre dossier “Tableau de bord du haut débit”. Cliquez ici’. MVNO: pourquoi pas!

L’opérateur a déclaré qu’il réfléchissait au lancement d’un service de téléphonie mobile en France sous la forme d’un opérateur mobile virtuel (MVNO).

“Nous sommes en train de considérer l’option MVNO”, a ainsi déclaré Diego Massidda, p-dg de Telecom Italia France. “Nous regardons ce marché de très près”, a-t-il ajouté. Néanmoins, la mise en place d’un opérateur mobile virtuel MVNO bute sur le modèle économique proposé par les trois opérateurs GSM existants, explique Telecom Italia.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur