AdWords : Google News va finalement payer les agences de presse

Cloud

Une partie de la somme générée par les liens commerciaux affichés sur Google News sera désormais reversée aux agences productrices de contenus

En vertu d’un récent accord, Google s’engage à rétribuer les dépêches des agences de presse présentées sur Google News, l’agrégateur de flux de la firme Mountain View. Associated Press, l’AFP, Canadien Press et Press Association devraient notamment bénéficier de cette entente.

Selon les quatre agences de presse françaises concernées, l’accord aurait été arraché de haute lutte. Google considèrait en effet qu’il ne doit pas rémunérer les éditeurs d’information pour une raison bien particulière : il leur offre une visibilité supplémentaire. En effet, 10% à 20% du trafic des sites d’information en ligne est du à Google News. Pour autant, les agences de presse ne disposent pas de sites publics vers lesquels renvoyer les internautes. Les dépêches sont donc hébérergées par Google. Désormais, ces pages seront dotées de liens sponsorisés dont la monétisation sera en partie reversée.

Rappel des faits. Début mars, le géant du Web a commencé à introduire ses fameux liens AdWords dans la version américaine de son agrégateur automatique d’informations. Ainsi, en recherchant une news, l’internaute se verra proposer des liens commerciaux en relation avec le domaine de sa recherche. Du pain béni pour Google qui utilise avec succès ce dispositif pour ses autres moteurs.

Au départ, Google entendait garder le fruit de ces liens commerciaux. “Concernant les liens sponsorisés, ces publicités sont identiques à celles de notre moteur de recherche. Elles sont liées à un mot-clef. Nous ne partageons pas nos revenus avec les éditeurs de journaux pour ce service.”,expliqueJosh Cohen Business Product Manager, dans une interview aux Echos.

Lors des récentes assises de la presse, les éditeurs français avaient eu des mots très durs à l’égard d’un Google qu’il considérait plus comme un profiteur qu’un réel contributeur d’une presse déjà en crise. D’où l’autocongratulation des agences de presse.

Il a toujours été prévu que les agences de presse qui ont signé en février 2007 un accord avec Google monétiseraient leurs contenus. Nous ne savions pas quand cela aurait lieu“, explique Pierre Louette, président de l’AFP, au journal Le Figaro. Leur patience a payé.

Associated Press, l’AFP, Canadian Press et Press Association, via un accord de licence, vont désormais recevoir une partie de la manne financière issue des liens commerciaux affichés à côté de leurs articles. Les agences de presse précisent néanmoins qu’elles attendaient un effort supplémentaire de la part de Google, au moins à la hauteur de Yahoo dont le portail achète les articles publiés. Google, encore très loin de réaliser un effort aussi violemment contraire à sa philosophie, se gargarise quand même. Le moteur de recherche salue un accord qui vise à “aider les agences qui n’ont pas de sites commerciaux à monétiser une partie de leurs contenus“.

La firme de Mountain View a également signé un accord avec l’EPA, un organisme qui regroupe 11 agences de photographie d’actualité. Google s’engage désormais rediriger vers leur site d’origine les clics effectué sur les photos disponibles sur Google News.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur