Affaire Kai-Fu Lee (suite) : la riposte de Microsoft

Régulations

Nouveau rebondissement dans l’affaire qui oppose Google à Microsoft. Après le “Je veux tuer Google” attribué à Steve Ballmer, Microsoft contre attaque et accuse de docteur d’avoir travaillé pour Google avant de quitter Microsoft

Décidément, rien ne va plus entre Google et Microsoft, pour peu qu’il y ait eu une époque où les relations entre les deux géants médiatiques aient pu être positives !

Après le ‘I’m going to f*kill Google‘ attribué à Steve Ballmer, le patron de Microsoft, par Mark Lucovsky, un ancien ingénieur de l’éditeur au moment de son départ en 2004 pour rejoindre? Google (lire nos articles), Kai-Fu Lee aurait transmis à Google des informations confidentielles sur Microsoft, avant même d’avoir quitté ce dernier. Accusation sérieuse lancée par Microsoft ! “Peu de temps après avoir proposé ses services à Google, et encore employé par Microsoft, le Docteur Lee a expédié à Google un document qu’il préparait pour Steve Ballmer intitulé ‘Making it in China‘, après avoir retiré la mention ‘Microsoft confidential‘ et effectué d’autres changements“. “En outre, alors qu’il figurait toujours sur la masse salariale de Microsoft, il a informé Google de ses affaires en Chine, dont les emplacements où devraient être localisés ses bureaux, qui il pourrait recruter, comment établir sa stratégie sur le marché, et infirmé Google qu’il devrait considérer Microsoft comme une source d’employés talentueux“. L’avocate de Google, dans un courriel, réplique à l’accusation de Microsoft que “les informations que Microsoft déclare confidentielles ont été présentées plusieurs fois publiquement longtemps avant que Kai-Fu soit contacté par Google“. Dans les documents remis par Microsoft à la Superior Court de l’Etat de Washington, où il a déposé sa plainte contre Google, l’éditeur a indiqué que le moteur de recherche aurait versé au Docteur Lee une compensation financière de 10 millions de dollars, dont 2,5 millions en bonus à la signature, et encore 1,5 millions dans un an. Microsoft lui aurait quant à lui versé 1 million de dollars d’indemnités en 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur