Affaire Olitec: les salariés soutiennent leur p-dg dans la rue

Cloud

Protestant contre son incarcération, les salariés du célèbre fabricant de modems réclament le retour de leur “patronne”

Des salariés qui manifestent pour soutenir leur patronne, c’est rare! C’est pourtant ce qui s’est passé ce 17 juin à Nancy, ville où est situé Olitec, quelques jours après l’incarcération de Jaqueline Lejeune pour

“abus de biens sociaux et faux en écriture”. Quasiment tous les salariés de l’entreprise – soit 75 personnes environ – étaient présents à cette manifestation au beau milieu de la célèbre place Stanislas. Tous rangés derrière une banderole réclamant: “Rendez-nous notre patronne”. Un soutien sans faille. “Nous trouvons honteux d’incarcérer notre p-dg sur des doutes et uniquement sur des doutes”, souligne Eric Lourdin le jeune secrétaire du comité d’entreprise, cité par l’Est Républicain. Fermer Boutique Roberto Di Vincenzo, représentant du SAO, Syndicat autonome Olitec, résume leurs craintes: “Si elle ne sort pas, on fermera boutique. La trésorerie est au plus bas. Les relations commerciales, le lancement des nouveaux produits, tout ça c’est elle”, a-t-il expliqué au quotidien régional. Mais il faut bien reconnaître que les accusations sont lourdes. L’enquête dure depuis deux ans. Elle porte sur les sommes versées par Olitec Nancy à des sociétés luxembourgeoises. Notamment Olitec International dont Jacqueline Lejeune est salariée. La justice française doute très sérieusement de la réalité de prestations qui, sur cinq ans notamment, ont été facturées 9 millions d’euros à l’entreprise nancéienne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur