Alcatel sur le point de céder sa branche mobile

Cloud

Un fabricant chinois serait le mieux placé

L’information n’est pas une surprise. On savait depuis plusieurs semaines que le français Alcatel cherchait à vendre sa filiale de téléphonie mobile. Déjà, en 2001, l’entreprise avait cédé l’activité fabrication. Seuls le marketing et la recherche et développement faisaient encore partie du groupe. Aujourd’hui le dossier semble bouclé.

Selon des sources industrielles citées par la Tribune, un accord avec le fabricant chinois Nanjing Panda Electronics aurait été signé il y a dix jours. Le géant chinois TCL a été un temps pressenti mais l’équipementier semble s’être tourné vers un groupe plus petit. Dépassé en France par Sagem, la téléphonie mobile d’Alcatel n’est plus une activité stratégique pour le groupe: 5% des ventes de l’entreprise. Sa part de marché en Europe n’est plus que de 2,6%. Cette division emploie 700 personnes dont 350 en France.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur