Allofmp3 dans le giron de la justice US

Régulations

Les grands labels américains veulent la peau du site de torrents

Pour le moins controversé, le site spécialisé dans la diffusion de torrents musicaux, Allofmp3.com est attaqué par de nombreuses maisons d’édition.

La plainte contre la société moscovite a été déposée auprès d’un tribunal de New York par Arista, Warner Brothers, Capitol et Universal .

La raison de cette pression grandissante sur l’URL est qu’elle ne respecte pas les principes du droit d’auteur en diffusant des oeuvres pour lesquelles les compositeurs ne sont pas correctement rémunérés.

Rappelons que lorsque qu’un revendeur en ligne procède à la vente d’un disque il a l’obligation de reverser des royalites aux artistes par l’intermédiaire d’une société d’auteurs. En l’occurrence pour les USA le PRS la Performing Rights Society ou le MCPS la Mechanical Copyright Protection Society. En France, c’est la Sacem qui s’en occupe.

Allofmp3.com considère qu’il ne viole pas ses principes puisqu’il reverse des royalties aux artistes via le ROMS, la Russian Multimedia and Internet Society (ROMS).

Seulement, il y a un hic, puisque d’après l’IFPI la fédération internationale des éditeurs de musique cette société ne reverse pas un kopeck aux ayant droits.

musique.gif

Le directeur de la société, Oleg Nezus a d’ailleurs fait une déclaration relativement alambiquée à ce sujet sur la filiale russe de la BBC : ” L’activité d’Allofmp3.com est relativement légitime, mais les détenteurs de droit étrangers ont une position très stricte.”

Sur Allofmp3, le chaland peut se procurer un album au prix de 60 cents alors que sur iTunes cela revient à 6 dollars.

Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce site russe est très populaire auprès des mélomanes britanniques puisque dans le domaine des sites de téléchargement de musique il arrive en seconde position juste derrière la plate-forme d’Apple.

La poursuite cible la société Mediaservices qui est la compagnie à l’origine de Allofmp3.com, et les majors demandent des compensations pour le préjudice subit.

La pression va rapidement devenir insoutenable pour le site russe, et cela malgré le soutien de PirateBay, un site de torrent suédois, d’ailleurs il est déjà impossible de payer en utilisant des cartes Visa et Mastercard du fait du caractère illégal du site.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur