Altheia propose l’Internet mobile en 2G

Réseaux
smartphone monde internet mobile (crédit photo © digieye - shutterstock)

La société Altheia va lancer Be-Bound, une application qui exploite les SMS du réseau 2G pour fournir un service Internet mobile et assurer sa disponibilité sur l’ensemble de la planète..

Comment bénéficier d’Internet sur son smartphone quand on n’a accès ni à la 3G (ou Edge) faute de forfait adéquat, ni au wifi, faute de point de connexion ? La société Altheia pense avoir la réponse : en exploitant la 2G, tout simplement.

Comment ? Grâce à son application Be-Bound, laquelle est présentée en amont à l’occasion de l’évènement LeWeb Paris 2012 (du 4 au 6 au Dock de Paris). L’offre sera lancée dans les prochaines semaines.

Pour l’heure disponible sous Android, Be-Bound s’appuie sur une plate-forme Cloud et le SMS. En pratique, lors d’une demande de connexion de l’utilisateur, Be-Bound utilise le canal de messagerie pour envoyer un message au serveur dédié d’Altheia, le WoMTP.

Celui-ci se charge alors de traiter la requête web et de renvoyer, toujours par SMS, les informations demandées. Selon Altheia, applications, services Internet comme courriers électroniques peuvent ainsi transiter par le canal GSM jusqu’au terminal de l’utilisateur.

Contrôle de la consommation

Un service qui intéressera notamment les voyageurs qui, à l’étranger, se retrouveraient dans des zones sans connexion mobile 3G, Edge ou wifi. Et elles sont nombreuses. Selon Altheia, seule 14% de la surface du globe est aujourd’hui couverte par les accès haut débit mobiles. En revanche, la 2G couvre 86% de la planète.

De plus, basée sur le principe du prépayé, la solution Be-Bound permet de contrôler les dépenses liées aux consommations de données. L’utilisateur doit en effet acheter des unités de communication, les Be-Miles, par packs à partir de 3 euros les 35 et jusqu’à 10 euros les 200.

Une bande passante inadaptée

À ces achats d’unités (payable par carte bancaire, PayPal ou Allopass), il faudra ajouter le coût des SMS envoyés pour chaque requête de l’utilisateur. Comme Altheia ne précise pas le volume de Be-Miles nécessaire à une navigation Internet, on peut craindre que la facture s’élève rapidement. Mais, selon l’entreprise, la formule permet une économie de 50% à 95% comparée aux coûts de la 3G. À vérifier à l’usage.

Enfin, et surtout, la 2G offre une bande passante ridicule de 9,6 kbit/s. Très loin des 177 kbit/s de l’Edge, qui plus est des 384 kbit/s de la 3G UMTS, qui peinent déjà à fournir un service Internet mobile satisfaisant. Autant dire qu’il faudra probablement s’armer de patience pour utiliser Be-bound.

Une application que l’on pourra envisager comme solution de secours en cas d’impératif besoin.

Crédit photo © Digieye – Shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les inventeurs hi-tech européens ?

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur