Altran rate le consensus

Cloud

Les résultats du groupe français sont néanmoins en hausse

De nouveaux clients sont venir grossir les carnets de commandes d’Altran. Le groupe de conseil en technologie affiche pour le troisième trimestre un chiffre d’affaires en hausse de 4,2% sur un an à 394,6 millions d’euros. C’est néanmoins en dessous des attentes du marché qui tablait sur 401,8 millions d’euros.

En France, les revenus atteignent 170,8 millions d’euros, soit une croissance organique de 6,4%, sur la lancée du début d’année, précise Altran dans un communiqué. A l’international, la croissance est plus faible : +2,6% à 223,8 millions d’euros. Le groupe précise que son taux de facturation s’établit à 84,6%.

“Il n’y a toujours pas de changement dans les tendances que nous avons constatées dans les derniers mois, ni bonne surprise, ni mauvaise surprise”,a déclaré Eric Albrand, directeur financier du groupe lors d’une conférence téléphonique avec les analystes.“En volumes, il n’y a pas de changement important en octobre”.

Côté perspectives, le français reste toujours aussi discret. Il se contente d’annoncer qu’il “entend poursuivre la croissance de ses activités tant en France qu’à l’international”. Le contraire aurait étonné.

“Cela reflète clairement l’environnement incertain dans lequel nous nous trouvons. Il est difficile d’avoir une bonne visibilité”, a observé Eric Albrand. “Jusqu’à maintenant, notre croissance se poursuit et nous allons essayer de maintenir cette tendance”.

Rappelons qu’en avril, Altran a dévoilé un plan de refinancement incluant un emprunt de 150 millions d’euros avec un pool de banques comprenant BNP Paribas, Crédit Agricole Ile de France, Natixis et Société Générale.

Parallèlement, Apax Partnersa racheté 5,1% du capital détenus par les fondateurs du groupe, Alexis Kniazeff et Hubert Martigny et détient aujourd’hui 19,2% du capital du groupe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur