AMD creuse ses pertes au premier trimestre

Cloud

La séparation de l’activité usine n’a pas permis au fondeur d’engranger des bénéfices.

AMD reste sur le fil du rasoir. Le fabricant de micro-processeur, principal adversaire de son compatriote Intel affiche, une fois de plus, une sévère perte de revenus à la fin du premier trimestre de son exercice en cours.

Le groupe enregistre une perte de 416 millions de dollars, une chute supérieure au consensus. Une année auparavant, à trimestre comparable, le groupe perdait déjà 364 millions d’euros, soit une perte de 60 cents par action. Ces nouvelles pertes comprennent les charges induites par la séparation du groupe en deux entités distinctes, une scission intervenue en octobre 2008. Lajoint-venture (Foundry Company) –qui représente l’activité production des puces– est détenue majoritairement par des fonds venus d’Abu Dhabi.

Ce revirement stratégique n’a pas permis à AMD de renouer avec le succès. Les ventes du fondeur, malgré une chute de 21% à 1,18 milliard de dollars, sont restées supérieures au consensus, fixé à 978 millions de dollars.

Selon AP, AMD a vendu un nombre moins important de processeurs. La vente des processeurs a également baissé de 21% à 938 millions. La vente des processeurs graphiques a également baissé mais la hausse des prix a permis de palier la baisse des ventes de l’ordre de 15%, à 22 millions de dollars.

Cette nouvelle déconvenue financière n’augure rien de bon pour l’éternel challenger d’Intel. Depuis plusieurs mois, le groupe multiplie les licenciements. Aux 1.600 départs du mois d’avril 2008 se sont ajoutés les 1.600 suppressions du mois de janvier 2009. La séparation de l’activité usine, couteuse, tarde à porter ses fruits. En clair, AMD démarre son exercice avec un sérieux handicap.

Lire aussi : AMD améliore le ratio performance/consommation de ses Opteron


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur