AMD table sur le GPU Computing et Fusion pour s’imposer sur le marché des portables

Cloud

Comment AMD peut-il espérer détrôner Intel dans le monde des PC portables ? Peut-être à l’aide de ses GPU et de ses futurs APU.

Forte autonomie et performances correctes, les puces Intel règnent en maître dans le monde des PC portables. AMD ne reste toutefois pas inactif. La compagnie rappelle ainsi qu’entre 2008 et 2009, l’autonomie moyenne des ordinateurs portables pourvus de composants AMD est passée de 4 à 5 heures. La compagnie espère passer la barrière des 6 h 30 en 2010 et des 8 heures 30 en 2011.

Première étape ; 2010. AMD compte augmenter l’autonomie des ordinateurs de 25 % grâce à l’arrivée de deux nouvelles plates-formes : Danube (portables classiques) et Nile (ultraportables). Si la compagnie peine à atteindre la puissance des Core 2 d’Intel, elle se rattrape en intégrant de puissants GPU à ses offres.

Les ordinateurs portables Danube proposeront un processeur Champlain comprenant deux ou quatre cœurs. Suivant les versions, la solution graphique sera compatible DirectX 10.1 ou DirectX 11, avec un support de l’OpenCL et de DirectCompute. L’autonomie de telles machines sera d’environ 7

heures. Les ultraportables Nile afficheront une autonomie légèrement supérieure. Ils utiliseront des puces bicœurs Geneva. Là encore, la solution graphique intégrée sera, au choix, compatible DirectX 10.1 ou DirectX 11.

Voilà de quoi redorer le blason de la firme de Sunnyvale. En mettant l’accent sur le GPU Computing, elle apporte enfin une réponse intéressante aux offres d’Intel.

C’est toutefois en 2011 que les choses bougeront vraiment, avec l’introduction des plates-formes Sabine (portables classiques) et Brazos (ultraportables). Elles s’architectureront autour d’APU (Accelerated Processing Unit), des composants gravés en 32 nm, comprenant à la fois le CPU (Central Processing Unit) et le GPU (Graphics Processing Unit). Ce sera la concrétisation de cette nouvelle génération de composants qu’AMD nous présente sous le nom de Fusion.

Les Llano de la plate-forme Sabine comprendront quatre cœurs de CPU alors que la plate-forme Brazos se contentera d’une APU Ontario pourvue de deux cœurs de CPU. L’émergence des APU dans le monde mobile et la sortie en 2011 du Bulldozer, représentent deux stratégies qui finiront par se rejoindre. À brève échéance, nous pouvons imaginer que les composants AMD comprendront un processeur central qui se concentrera sur les nombres entiers, alors que les calculs lourds – portant sur des nombres flottants – seront assurés par le GPU.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur