AMD utilisera ses GPU pour accélérer… la suite bureautique LibreOffice

Open SourcePoste de travail
libreoffice

Les GPU et APU d’AMD pourront utiliser des techniques de GPU Computing pour accélérer le fonctionnement du tableur Calc intégré à LibreOffice.

AMD vient de rejoindre le ‘board’ de la Document Foundation, une structure chargée de promouvoir le développement de la suite bureautique LibreOffice. Une adhésion qui permettra à la société de mieux influer sur le devenir de cet outil, avec comme objectif de l’optimiser pour ces CPU.

Mais pas seulement. « C’est formidable de travailler sur LibreOffice avec The Document Foundation afin d’utiliser la puissance brute des GPU et APU AMD, tout d’abord pour les utilisateurs du tableur », lâche Manju Hegde, vice-président Solutions Hétérogènes chez AMD.

Utiliser la puissance des GPU pour accélérer une suite bureautique ? En fait le concept ne manque pas de sens… surtout pour les tableurs. Ces derniers sont en effet chargés de traiter des documents de plus en plus massifs.

De la BI lourde dans le tableur

Avec des produits comme PowerPivot chez Microsoft, le tableur se rapproche même du Big data. Chose finalement assez logique pour un produit largement utilisé dans le monde de la Business Intelligence.

Apporter les bénéfices du GPU Computing à Calc (le tableur de la suite LibreOffice) lui permettra donc d’avoir un avantage concurrentiel sur Excel (le tableur de la suite Microsoft Office).

Ceci permettra également à AMD de gagner un avantage sur son concurrent le plus direct, Intel, en décuplant la puissance utile de ses APU. Ceci s’inscrit dans sa stratégie Fusion, qui vise à terme à fusionner GPU et CPU dans un seul ensemble cohérent (actuellement, les deux composants restent séparés, quoiqu’intégrés sur la même puce au sein des APU).

« Apporter le parallélisme et la performance de notre technologie aux logiciels d’entreprise traditionnels sera une innovation bienvenue pour les utilisateurs de tableurs lourds, en particulier lorsque le tout sera combiné avec les capacités de calcul de la prochaine génération de produits AMD basés sur l’Heterogeneous System Architecture (HSA) », précise Manju Hedge.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 10 questions sur Office 2013


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur